Jeux vidéo : La reconnaissance faciale bientôt obligatoire pour vérifier votre âge ?

La reconnaissance faciale dans les jeux vidéo pour vérifier l'âge pourrait bientôt être une réalité. Le régulateur américain étudie sérieusement cette option.

L'ESRB ou Entertainment Software Rating Board est le régulateur des jeux vidéo en Amérique du Nord. L'organisme entend renforcer les mesures de contrôle parental afin de mieux protéger les enfants. Sa nouvelle proposition est ainsi l'estimation de l'âge grâce à la reconnaissance faciale pour accéder à certains jeux vidéo.

Ce système de vérification porte pour l'heure le nom de “Privacy-Protective Facial Age Estimation”. L'appellation se traduit littéralement en français comme “estimation de l'âge du visage avec protection de la vie privée”. Son fonctionnement repose sur un principe simple. Les parents enregistrent une photo d'identité sur un serveur. Celle-ci sert ensuite à donner l'autorisation ou non à leurs enfants pour jouer à des contenus matures.

Le concept est sans doute nouveau pour les Américains, mais pas pour les joueurs chinois. En effet, Tencent – géant de la technologie et du jeu vidéo – a récemment instauré un système de vérification similaire en Chine. Plus que des restrictions, le régulateur américain parle d'une nouvelle fonctionnalité de contrôle parental.

Mécanisme de la reconnaissance faciale pour débloquer des jeux vidéo

Les parents doivent utiliser un bon appareil photo pour obtenir des clichés viables. Une fois ces derniers intégrés dans le serveur, un traitement algorithmique prend le relais. Celui-ci détermine l'âge du parent sur la photo. Il valide également la majorité de la personne sur l'image. La vérification repose donc sur cette validation.

Les parents désireux de laisser leurs enfants jouer à des jeux comme GTA 5 pourraient utiliser le système. Ils peuvent également en faire usage pour limiter le temps de jeu.

L'ESRB ne travaille pas seul sur le projet. Super Awesome d'Epic Games et la compagnie Yoti apportent aussi leur soutien au développement de la technologie. Rappelons que l'objectif de Super Awesome est de « construire un Internet plus sûr pour la prochaine génération ».

Un système différent de la reconnaissance faciale basique

Le régulateur américain des jeux vidéo explique effectivement que le système diffère de la reconnaissance faciale classique. « Le système prend des images de visages. Il les convertit en nombres. Ces derniers sont ensuite comparés à ceux des modèles de sa base de données d'apprentissage qui correspondent à des âges connus », peut-on lire dans le dossier de présentation du projet.

D'autre part, le document mentionne la suppression immédiate des photos après la conversion en nombres. Celles-ci ne sont donc pas conservées dans les serveurs. Ce n'est pas la première fois que des entreprises clament cela. Rappelons par exemple Snapchat qui prétendait la même chose. Or, les données restaient bien dans les serveurs.

Par ailleurs, la reconnaissance faciale pour débloquer des jeux vidéo n'est pas un système sans risque. Les enfants peuvent utiliser leurs propres photos pour essayer d'obtenir l'autorisation de jouer. Dans la mesure où la suppression immédiate ne fonctionne pas, leurs clichés resteraient alors dans les serveurs. Cela pourrait les exposer.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *