Focus sur les résultats cloud du second trimestre 2022

Amazon, Google et Microsoft affichent en résultats leurs chiffres d’affaires concernant le cloud vers la fin du second trimestre de 2022.

Les trois grandes boîtes du cloud communiquent une croissance importante, cependant, tout ne semble pas être parfait.

Google : partagé entre croissance et perte

La section cloud de l’entreprise a gagné 69,7 milliards de dollars comme revenus globaux au trimestre. Avec cela, Google Cloud a enregistré 6,3 milliards de dollars. Malgré cela, les pertes de GCP avoisinent les 858 millions de dollars soit 45 % de plus qu’en 2021.

Le PDG de l’entreprise a apporté quelques explications. « Le cloud et la recherche regroupent une grande partie de notre deuxième trimestre. Nous avons également investi grandement en IA et en informatique. Cet investissement importe auprès de nos clients particuliers ainsi que les entreprises. A propos du cloud, la transformation continue à progresser. Nous échangeons souvent avec nos clients pour améliorer le service. Ces échanges nous orientent vers certaines opportunités et nous permet d’améliorer nos objectifs. »

En somme, Google a gagné près de 30,1 milliards de dollars c’est-à-dire 15 % de croissance. Une majeure partie provient des data centers.

Microsoft : une stratégie axée sur une prolongation de la durée de vie du serveur

Avec un chiffre d’affaires trimestriel de 51,9 milliards de dollars et une hausse de 12 % l’entreprise croît. Son bénéfice net avoisine les 16,7 milliards de dollars.

Sa branche Intelligent Cloud a affiché des chiffres impressionnants : 20,9 milliards de dollars de revenus. Cela a traduit une augmentation de 20 %. Les revenus obtenus par les serveurs et le cloud ont perçu une croissance palpable de 3,4 milliards de dollars. 22 % de ces revenus proviennent d’Azure et des autres services de la branche cloud.

« La demande en plate-forme cloud a augmenté. Microsoft Cloud a généré 25 milliards de dollars, une hausse de 28 %. Cette croissance nous pousse à investir stratégiquement dans certains domaines afin d’en assurer la continuité.» selon Amy Hood, Vice-Présidente exécutive de la compagnie. La société annonce alors qu’elle souhaiterait allonger la durée de vie de ses serveurs.

La société prévoit déjà les économies possibles en 2023 : un chiffre de 3,7 milliards de dollars.

Amazon : les résultats cloud n’ont pas porté leurs fruits 

AWS tente de couvrir les pertes de l’entreprise depuis quelques années. Amazon enregistre une perte de 2 milliards de dollars à la fin de ce second trimestre. AWS a touché un bénéfice d’exploitation de 5,7 milliards de dollars. Le cloud a perçu une augmentation de ses ventes nettes de 33 %, donc 15 % du total des ventes de l’entreprise.

Brian Olsavsky, directeur financier d’Amazon reste serein : « AWS poursuit sa croissance à un bon rythme. Nous ne sommes qu’aux premières marches de l’adoption du cloud par le public et les entreprises. Cependant, nous continuerons d’investir dans AWS. Au programme, des extensions dans diverses régions, de nouveaux services, et des installations. »

L’inflation des coûts énergétiques n’a pourtant pas eu trop d’emprise sur Amazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest