Figure 1

Robots humanoïdes : Figure va lever 1 demi-milliard chez OpenAI

Exploiter les performances de l’IA par l’intermédiaire des robots humanoïdes, est-ce possible ? Figure AI a la réponse à cette question. Cette start-up est en train de se faire un nom dans le domaine de la hightech. Et elle lève actuellement des fonds auprès d’OpenAI pour financer son robot Figure 1.

Figure 1, le robot humanoïde basé sur l’IA pourrait bientôt devenir un incontournable dans la vie quotidienne. Cette innovation sera plus qu’une simple machine pour les utilisateurs. En effet, l’IA sophistiquée de Figure AI lui permet de pousser les limites du monde virtuel. Et Figure AI, la startup mère de ce projet, y croit en son produit. Elle a l’intention de demander un financement de 500 millions de dollars auprès d’OpenAI. Microsoft est aussi citée parmi les bailleurs.

Des investissements considérables pour Figure 1

Ce n’est pas une première pour Figure AI. La start-up a déjà bénéficié de plusieurs financements l’année dernière. Effectivement, elle a déjà levé 70 millions de dollars en mai 2023. De plus, Brett Adcock a injecté plus de 20 millions de dollars.

Les 500 millions de dollars d’OpenAI seront des investissements supplémentaires pour accélérer la production de Figure 1. Et si cette somme ne suffit pas, la startup a l’intention de demander 95 millions de Dollars à Microsoft. Comme quoi, tous les moyens sont nécessaires pour perfectionner le monde de la high-tech.

Ces investissements contribuent aussi à la valorisation en bourse de Figure AI. Après les premiers fonds, la start-up était à 400 millions de dollars. Mais avec les financements d’Open AI et de Microsoft, elle sera à plus de 2 milliards de dollars.

Figure 1 : l’assistant de référence de l’humanité ?

Plus de 60 ingénieurs expérimentés ont collaboré pour concevoir le robot Figure 1. Ces spécialistes ont des missions spécifiques pour fournir un produit unique. Cette innovation régnera bientôt sur le secteur de la high-tech.

Effectivement, Figure 1 est un robot très polyvalent. Il se focalise sur une IA complexe, qui lui confère une capacité d’adaptation exceptionnelle. Selon les ingénieurs, leur produit peut œuvrer dans tous les secteurs d’une entreprise. Toutefois, il ne remplace pas les travailleurs humains. Au contraire, Figure 1 va booster la productivité des sociétés clientes.

« Nous pensons que les robots humanoïdes à usage général ont beaucoup plus de potentiel que les robots à usage unique. Le déploiement sur le marché du travail peut aider à résoudre les pénuries de main-d’œuvre et au fil du temps, ouvrir la voie à l’élimination du besoin d’emplois dangereux et indésirables » Brett Adcock.

Figure AI prévoit alors d’étendre ses robots humanoïdes dans tous les secteurs. Et actuellement, la start-up a déjà trouvé un client considérable. BMW vient de signer un contrat pour utiliser les fonctionnalités de Figure 1 dans le domaine de l’automobile.

« Les robots humanoïdes de Figure automatiseront les tâches difficiles, dangereuses et fastidieuses tout au long du processus de fabrication. Cela permettra aux entreprises d’augmenter la productivité, réduire les coûts et créer un environnement de travail plus sûr » BMW dans son communiqué. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *