récession cloud

Salesforce, Zoom, Snowflake… vers une récession du cloud ?

Les résultats financiers à venir des grandes entreprises de logiciels en sont sous les feux des projecteurs cette semaine. En même temps, des craintes d'une récession du cloud émergent.

Au cours des dernières années, Salesforce, Zoom et Snowflake ont été parmi les noms les plus connus dans le monde de la technologie et du cloud. Cependant, avec la récente instabilité économique mondiale causée par la pandémie de COVID-19, de nombreux experts se demandent si ces géants du cloud peuvent résister à la pression financière croissante.

Récession du cloud : les résultats financiers à surveiller cette semaine

Selon l'estimation de Marketwatch, le site de l'actualité financière, les résultats à venir des grandes entreprises de logiciels en nuage suscitent les inquiétudes des experts quant à une éventuelle récession du cloud. Les parts de marché sont en attente de publication cette semaine sur le site. Les résultas des sociétés telles que Zoom Video Communications, Salesforce et Snowflake seront publiés très bientôt.

Cependant, ils ne sont pas les seuls, car d'autres rapports sont attendus de la part d'entreprises telles que Workday, Okta, Veeva, Splunk et Box. Bien que les services « freemium » aient contribué à la popularité croissante des logiciels basés sur le cloud ces dernières années, les investisseurs sont préoccupés par la possibilité que ces entreprises soient désormais soumises à un examen plus rigoureux de la part de leurs clients professionnels, ce qui pourrait nuire à leur croissance et à leur rentabilité.

Les résultats de cette semaine donneront une indication de l'avenir de ces entreprises, et leur capacité à se maintenir face aux défis économiques actuels. Les prévisions des dirigeants détermineront si la reprise récente du marché sur les logiciels en nuage se maintiendra ou tombera à terre.

Situation financière post COVID-19 : des signes inquiétants chez Zoom

La pandémie de COVID-19 a bouleversé le monde entier, impactant tous les secteurs de l'économie. Dans ce contexte, les entreprises technologiques ont été très sollicitées, notamment celles spécialisées dans le cloud. En effet, ces entreprises répondent aux besoins des professionnels et des particuliers en matière de télétravail et de communication.

Néanmoins, la progression de l'économie pendant la période pandémique a considérablement ralenti, entraînant des répercussions graves pour certaines sociétés technologiques. 

Alors que la pandémie s'est propagée dans le monde, Zoom est devenu un mot familier associé à la vidéoconférence. Cependant, malgré cette popularité, Zoom a récemment déclaré son intention de licencier 15% de ses employés, étant donné que les pratiques de travail à distance commencent à perdre leur attrait. Le début du mois a vu les analystes de JPMorgan qualifier les signes de Zoom comme étant représentatifs d'une époque difficile, du moins c'est ce que Wall Street interprète. Malheureusement, cela ne présage rien de positif.

Cette situation accentue l'hypothèse d'une récession sur le marché du cloud. En même temps, elle incite les analystes à se demander si d'autres entreprises de la tech pourraient suivre le même chemin. Les experts s'attendent à ce que les entreprises technologiques subissent une pression croissante alors que les investisseurs sont de plus en plus préoccupés par les valorisations élevées de l'industrie et par les signes de ralentissement économique.

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *