Le Salvador reconnaît le Bitcoin comme monnaie légale, une première mondiale

Le Salvador sera le premier pays à reconnaître une cryptomonnaie, à savoir le Bitcoin, comme monnaie légale. Nayib Bukele, le président salvadorien, projette ainsi de faire promulguer une loi officialisant cette décision. 

Cette déclaration, le président Bukele l’a communiquée à l’occasion de la conférence Bitcoin 2021 qui s’est tenue à Miami. Un accord a, en effet, été conclu entre la nation d’Amérique centrale et Strike, l’entreprise de portefeuille numérique. Le but de la coopération étant le développement d’une infrastructure financière contemporaine grâce à la technologie bitcoin.

Une législation du Salvador sur la légalité du bitcoin

Ainsi, le bitcoin siègera à la même table que le dollar américain. Bukele a même confirmé qu’il enverrait au Congrès, la semaine prochaine, un projet de loi, faisant du bitcoin une monnaie licite. Selon Jack Mallers, fondateur de Lightning Network Strike, le bitcoin est « à la fois le plus grand actif de réserve jamais créé et un réseau monétaire de haut niveau ».

Celui-ci poursuit que cette décision serait d’une grande aide pour les pays en voie de développement. En détenir permettrait en effet de se protéger de l’inflation des monnaies fiduciaires. Ainsi, cette initiative permettrait de dégager le vrai potentiel du bitcoin. L’on pourra, dès lors, utiliser cette monnaie au quotidien, que l’on soit un particulier ou une société des secteurs privés ou publics.

Le bitcoin comblera-t-il les attentes des Salvadoriens ?

Au Salvador, seuls 30 % de la population possèdent un compte bancaire. Ainsi, pour effectuer des transferts d’argent internationaux, certains facturent jusqu’à 10 % du montant brut. Pourtant, la plupart du temps, plusieurs jours sont nécessaires pour que la somme arrive à destination. Pire encore, il arrive que cela demande une prise en charge physique.

Soulignons que le Bitcoin n’est épaulé ni par un gouvernement ni par un actif tangible. La fluctuation de sa valeur, elle, résulte de sa rareté. Car effectivement, l’on ne prévoit pas plus de 21 millions de bitcoins dans le monde.