Accueil > Business > Snowflake : la startup de data warehouse cloud lève 100 millions $
snowflake computing

Snowflake : la startup de data warehouse cloud lève 100 millions $

La startup californienne Snowflake Computing, spécialisée dans le data warehouse cloud, vient de lever 100 millions de dollars dans le cadre d’une levée de fonds menée par ICONIQ Capital. Le Madrona Venture Group de Seattle se joint également au conseil d’administration en tant que nouvel investisseur.

Grâce à cette levée de fonds d’envergure, Snowflake va pouvoir étendre son data warehouse en tant que service à l’internationale, poursuivre le développement de sa technologie et augmenter l’effectif de son équipe d’ingénieurs en se focalisant sur le développement de ses nouvelles opérations à Bellevue, Washington.

Snowflake, une startup de data warehouse cloud à la croissance folle

Selon le CEO de Snowflake, Bob Muglia, la startup connaît une croissance folle. C’est la raison pour laquelle l’heure est venue pour la firme de s’étendre. Cette levée de fonds démontre le vif intérêt des investisseurs pour les technologies d’entreprise développées nativement sur le cloud.

Ces 100 millions de dollars supplémentaires pour le financement total de la startup à 205 millions de dollars. Les précédents investisseurs, Altimeter Capitals, Redpoint Ventures, Sutter Hill Ventures et Wing Ventures ont également participé à cette levée de fonds de série D.

La participation de Madrona en tant que nouvel investisseur représente une réunion entre Muglia et S. Soma Somasgar, le managing director de Madrena qui a travaillé avec Muglia pendant de nombreuses années au sein de Microsoft. Somasegar dirigeait la division développeur de Microsoft, tandis que Muglia était président de la branche Serveur & Tools.

Madrona séduit par Snowflake pour de nombreuses raisons

D’ordinaire, Madrona investit plus tôt dans les startups qui l’intéressent. Toutefois, selon Somasegar, cet investissement est très stratégique pour la firme, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le groupe s’intéresse particulièrement aux startups entièrement dédiées à des activités sur le cloud. Pour cause, le nuage représente un immense marché en forte croissance à l’internationale.

La confiance en Muglia et en les dirigeants de Snowflake a également motivé la décision de Madrona. Snowflake a été fondée en 2012 par les vétérans d’Oracle Benoit Dageville and Thierry Cruanes, et par  Marcin Zukowskin inventeur d’un système d’exécution de requête vectoriel au sein de bases de données. Le directeur de l’ingénierie, Sameet Agrawal, a également passé de nombreuses années comme directeur du SQL Server Relational Database Engine chez Microsoft. Par ailleurs, le nouveau bureau de Snowflake situé à Bellevue permettra à Madrona de fournir une valeur ajoutée à l’entreprise compte tenu de sa présente dans la région de Seattle.

Même si le cloud data warehouse de Snowflake fonctionne sur AWS, il se place en concurrent du data warehouse Redshift d’Amazon. Cette situation n’est cependant pas extraordinaire dans le monde moderne du cloud. Dans une publication au sujet de sa participation à la levée de fonds, Madrona cite un rapport de GigaOm selon lequel Snowflake est l’une des meilleures bases de données analytiques cloud devant Google BigQuery, Teradata, Azure Data Warehouse et AWS Redshift.

Le futur s’annonce radieux pour Snowflake

Selon Muglia, ce nouveau financement permettra à l’entreprise d’étendre ses ventes, de recruter plus d’employés aux USA, tout en couvrant de nouvelles régions comme l’Europe et l’Asie. Snowflake a déjà des vendeurs à Londres et prévoit de s’étendre en Europe dès cette année.

À Bellevue, l’entreprise a formé une équipe de quatre ingénieurs et un manager de produit. Par la suite, elle compte avoir un total de 10 à 15 ingénieurs dès cette année, et jusqu’à 50 ou 100 ingénieurs sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend