revenu universel

L’IA va prendre votre travail : le revenu universel est-il notre seul futur ?

L’intelligence artificielle évolue à une vitesse fulgurante. Elle est capable d’accomplir des tâches complexes avec une aisance exceptionnelle. Toutefois, cette performance est une menace pour les travailleurs humains. Selon les économistes, le revenu universel figure parmi les solutions pour remédier à ce problème.

Donner une rémunération de base à tout le monde, tel est le principe du revenu universel. Ce concept a toujours été un fantasme depuis des siècles. Cependant, des spécialistes pensent que ce système sera la seule réponse face aux éventuelles pertes d’emploi causées par l’IA. En effet, cet outil pourra remplacer les travailleurs dans plusieurs secteurs. Sans doute, l’humanité va entrer dans une nouvelle ère d’ici peu.

Un changement majeur dans le monde du travail

Dans sa récente déclaration, Elon Musk a affirmé qu’aucun emploi ne sera nécessaire, grâce à l’IA. Selon ses dires, l’être humain devrait se reposer, laissant la technologie s’occuper de tout. Il a aussi annoncé que le travail sera désormais une « satisfaction personnelle ». Cette déclaration d’Elon Musk est assez optimiste concernant la nouvelle ère de la haute technologie.

Pourtant, les autres spécialistes sont très sceptiques par rapport à l’avenir des travailleurs. « Vous descendez sur le marché du travail, et vous allez commencer à envahir les professions à faible revenu » Karl Widerquist, économiste, théoricien politique, professeur de philosophie, Université de Georgetown, Qatar.

Cette déclaration est une des plus inquiétantes concernant l’IA. En effet, les pertes d’emploi dans les secteurs clés vont entraîner un changement majeur dans le monde professionnel. Les victimes vont se ruer vers des activités précaires, avec de faibles revenus et de mauvaises conditions de travail. Cette situation va accentuer les inégalités dans la société.

Le revenu universel est une solution efficace

« Si, à l’avenir, des travailleurs se retrouvent licenciés par l’automatisation et incapables d’obtenir un travail, l’UBI (universal basic income) offre une option tout aussi prometteuse » Professeur Loek Groot, agrégé en économie du secteur public, Université d’Utrecht.

Un système de revenu universel sera alors une opportunité en or pour les travailleurs. Au Kenya, par exemple, le programme GiveDirectly a été une réussite. Les bénéficiaires, qui ont reçu un paiement de 75 cents par jour, ont pu créer leurs propres entreprises. Ils ont démissionné de leurs postes défavorables pour se concentrer à leur indépendance financière.

« Nous voyons effectivement des gens quitter des emplois à bas salaire. Ils créent des entreprises, et celles-ci se portent très bien parce qu’il y a de l’argent » Taveneet Suri, membre d’équipe de recherche GiverDirectly, Professeur en économie appliquée.

Le taux de création d’entreprise a alors augmenté de 20 % en 12 ans après ce programme. L’économie du pays a évolué, car plus de personnes ont la capacité de payer des impôts.

Toutefois, l’étude ne s’est pas focalisée sur l’IA. Comment est-ce qu’on peut appliquer les résultats dans le monde actuel ?

Une taxe sur les robots

Pour financer le revenu universel, certains économistes ont proposé un système d’imposition destiné aux robots. Cependant, cette approche est très difficile à mettre en place. Il faut d’abord établir une définition précise de ce que c’est un robot.

« La distinction entre une machine, un robot, un programme informatique, ou une IA n’est toujours pas claire » Rosanna Merola, Macroéconomiste et chercheuse à l’Organisation internationale du travail.

En tout cas, cette étape est inévitable pour mettre en place cette stratégie. Mais d’ici quelques années, cette taxe sera une solution de référence. Toutefois, il faut d’abord penser à un filet de sécurité à court terme assurant le revenu des travailleurs victimes de l’IA.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Quand va t’on remplacer les hommes et femmes politiques (surtout le président de la république) par une « IA » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *