Sommeil : ne faites surtout pas ceci, ou votre cerveau va vieillir et votre santé se dégrader

Sommeil : ne faites surtout pas ceci, ou votre cerveau va vieillir

Prendre soin de sa santé exige autant d'attention à un sommeil réparateur qu'à une alimentation équilibrée. Les études montrent d'ailleurs les bienfaits d'une bonne nuit de sommeil, quelle que soit notre tranche d'âge.

Selon des données récentes de la marque Emma, près de 80 % des Français ont du mal à s'endormir. Cette situation peut être attribuée en grande partie au stress, largement répandu. Elle pourrait également avoir une corrélation avec la qualité de leur literie. En outre, une étude a mis en évidence les conséquences néfastes qu'une très mauvaise habitude peut avoir sur notre corps et notre cerveau.

8 heures de sommeil par nuit : la norme prescrite

On entend souvent dire qu'un adulte a besoin de 8 heures de sommeil par nuit. Cependant, les besoins en sommeil varient d'une personne à l'autre en fonction de divers facteurs.

En général, la plage de durée de sommeil idéale pour un adulte se situe entre 7 et 10 heures par nuit, bien que certaines personnes puissent se sentir reposées avec seulement 5 heures de sommeil.

Il est également important de noter qu'il existe une évolution des besoins en sommeil avec l'âge, et généralement, on dort moins à mesure que l'on vieillit.

Mauvaises habitudes de sommeil : des conséquences néfastes sur notre santé et notre cerveau

Les professionnels de la santé ont observé que passer une nuit sans sommeil avait pour effet de faire vieillir le cerveau de la personne concernée. Le vieillissement est de l' ordre de un à deux ans par rapport à son âge réel.

Les scientifiques expliquent ce phénomène en soulignant que le manque de sommeil perturbe la circulation du liquide céphalo-rachidien. Ce dernier joue un rôle essentiel dans l'élimination des toxines du cerveau. En d'autres termes, le cerveau éprouve des difficultés à se réorganiser et à établir de nouvelles connexions entre les cellules cérébrales. C'est cette désorganisation cérébrale qui peut entraîner des problèmes cognitifs.

Par contre, une restriction aiguë du sommeil (3 heures de sommeil au cours d'une seule nuit) ou chronique (5 heures de sommeil par nuit pendant cinq nuits consécutives) n'a pas modifié de manière significative l'âge du cerveau, comme l'ont souligné les chercheurs.

Nuits blanches : quels impacts sur notre santé ?

L'habitude de faire des nuits blanches sans sommeil peut avoir un impact significatif sur la santé. Les conséquences seront potentiellement graves. Cela peut augmenter le risque de développer des maladies métaboliques et cardiovasculaires

Il se pourrait également que vous souffriez de dépression à force d'enchaîner les nuits blanches. En d'autres termes, il est essentiel que cela reste une exception et ne devienne en aucun cas une habitude.

Un sommeil réparateur et une bonne santé : ce qu'il faut faire

Selon les scientifiques, la solution à ces problèmes semble être aussi simple que de bien dormir. Ils ont noté dans leur étude que, de manière intéressante, après une nuit de sommeil réparateur, l'âge du cerveau retrouve sa valeur initiale.

Ils ont précisé que ces changements de notre santé sont réversibles grâce à un sommeil de récupération. Les chercheurs rappellent ainsi que le sommeil est fondamental pour que les êtres humains maintiennent des fonctions physiques et psychologiques normales.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *