Accueil > Solutions Cloud > Stockage objet : la principale méthode de stockage de données Cloud
stockage objet tout savoir

Stockage objet : la principale méthode de stockage de données Cloud

Le stockage objet est la méthode de stockage de données la plus utilisée sur le Cloud. Découvrez tout ce que vous devez savoir à son sujet : caractéristiques, différences avec le stockage fichiers / blocs, avantages, cas d’usage…

Avec l’essor du Cloud Computing, le stockage de données évolue. Le stockage objet, ou stockage basé objet, est une méthode de stockage non hiérarchique généralement utilisée pour le stockage Cloud. Elle consiste à stocker les données sous forme d’unités appelées objets.

Les objets sont stockés au sein d’un seul bassin de stockage. Chaque objet est doté d’un identifiant qui permet de le retrouver facilement, et est associé à des métadonnées.

Stockage objet : quelles sont les caractéristiques principales ?

stockage objet caractéristiques

Contrairement aux autres méthodes de stockage de données, le stockage objet ne repose pas sur une hiérarchie de répertoires. Les données sont stockées sous forme d’objets dans un espace d’adressage linéaire.

Chaque objet est constitué de la donnée, d’un identifiant unique et de métadonnées. L’identifiant unique correspond au chemin d’accès de la donnée. Les métadonnées sont les informations liées au contexte de l’objet (type de donnée, structure…). Elles permettent de lier les données qui comportent les mêmes métadonnées.

Stockage objet vs stockage de fichiers vs stockage de bloc : quelles différences ?

stockage bloc fichier objet

Le stockage objet est à distinguer du stockage de fichiers et du stockage de bloc. Dans le cas du stockage de fichiers, les données sont stockées comme une seule pièce d’informations au sein d’un dossier, afin de faciliter l’organisation. On parle aussi de stockage hiérarchique. Ce mode de stockage est directement inspiré par la façon dont nous stockons les fichiers sur papier.

Le stockage de bloc quant à lui consiste à diviser un fichier en plusieurs blocs de données, pour ensuite les stocker séparément. Ceci permet de répartir les blocs au sein du système de stockage de façon pus efficiente. Lorsque l’utilisateur a besoin d’accéder au fichier, le logiciel du système de stockage se charge de réassembler les blocs.

Dans le cas du stockage objet, les blocs de données qui forment un fichier sont conservés ensemble avec les métadonnées associées à ce fichier. Les données sont placées au sein d’un ” storage pool ” (bassin de stockage).

Chaque objet se voit assigner un identifiant unique sous forme de métadonnée, permettant au logiciel du système de stockage de pouvoir trouver facilement l’objet sans avoir besoin d’une structure hiérarchique. C’est cette métadonnée d’identification qui constitue la principale différence entre le stockage objet et les autres méthodes de stockage de données.

Stockage objet : quels sont les avantages ?

Le stockage objet présente plusieurs avantages. Il est notamment idéal pour l’analyse de données. En outre, la possibilité de stocker un objet n’importe où au sein d’une data pool distribué constitue aussi un atout.

Ce sont ces deux avantages qui font que le stockage objet est bien souvent utilisé par les entreprises fournissant des services de stockage cloud comme Amazon S3 et bon nombre de ses concurrents. Le stockage objet est aussi plus scalable, puisqu’il est possible d’ajouter de l’espace au Data Pool en fonction des besoins.

En termes d’inconvénients, on peut néanmoins citer la lenteur du stockage objet. En général, les systèmes de stockage objet sont plus lents que les systèmes de stockage fichier ou de stockage de bloc tels que les systèmes NAS. De fait, pour les applications nécessitant un accès rapide et fréquent aux données, le stockage objet constitue un mauvais choix.

Stockage objet : quels sont les cas d’usage ?

stockage objet cas d'usage

Le stockage objet peut être utilisé pour les données non structurées telles que la musique, les images ou les vidéos. Il peut aussi servir pour les larges ensembles de données et le Big Data.

On peut aussi s’en remettre au stockage objet pour les fichiers d’archive. Par exemple, les captures vidéo peuvent être stockés avec le stockage objet et archivés dans AWS glacier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend