TBM : Tout savoir sur la solution pour réussir le management d’entreprise

TBM offre une solution aux entreprises qui souhaitent accorder les objectifs commerciaux avec le département informatique. Avec TBM Council, il offre également une formation certifiante basée sur le TBM.

TBM se propose d’aider les entreprises à mieux valoriser le département informatique. En effet, on a récemment commencé à gérer l’informatique au sein d’une entreprise en tant qu’unité commerciale. Le fait est que la quasi-totalité des entreprises actuelles se basent sur l’informatique. Les employés ont ainsi accès à des applications spécifiques, aux matériels et aux systèmes internes. De leur côté, les clients effectuent leurs achats via ces applications. Ce qui place l’informatique au centre de toute activité de l’entreprise. Tout processus de prise de décision doit en effet prendre en compte ce volet. Tour d’horizon sur TBM et ce qui l’entoure.

TBM, c’est quoi ?

TBM ou Technology Business Management sert de cadre par lequel l’entreprise peut entamer son innovation et créer de la valeur. Dans une organisation ou une entreprise, le service informatique occasionne plus de dépenses. C’est notamment le cas, en ce temps où la technologie est maître dans tous les domaines.

Pour que les entreprises puissent comprendre la juste valeur de ces différentes dépenses, on a instauré un cadre collaboratif. Ce cadre permet de mieux connaître, et d’atteindre, les objectifs commerciaux. En tant que cadre, TBM est orienté vers les solutions qui sont beaucoup plus flexibles et faciles à utiliser.

Son but étant d’évoluer en parallèle avec l’entreprise. Ainsi, au final, l’entreprise qui l’adopte est en mesure de développer son activité, d’atteindre les objectifs commerciaux. En même temps, celle-ci va davantage utiliser le système et ainsi de suite.

Les 10 principes fondamentaux de TBM

TBM repose sur 10 principes fondamentaux ayant pour objectif d’obtenir des meilleures pratiques du Conseil, de l’index ainsi que du cadre du TBM

  • Adopter une position pour la valeur

Ce qui induit la proposition de valeur. L’entreprise doit définir la valeur qu’elle apporte à sa clientèle, aux autres firmes ainsi qu’aux utilisateurs finaux.

  • Effectuer une amélioration en continu

Le succès de TBM est avant tout conditionné par une intégration dans les processus quotidiens. Ce qui induit l’établissement d’une feuille de route en vue de la maturité du cadre.

  • Établir une culture de transparence

Une telle tâche consiste à définir la valeur de l’informatique. Elle implique d’utiliser les données sur les dépenses, la consommation et la capacité de l’entreprise dans le but d’obtenir des informations pertinentes pour les décideurs commerciaux.

  • Modeler la demande des consommateurs

L’entreprise dispose d’une myriade d’informations à la disposition des décideurs. Celles-ci doivent être utilisées afin d’influencer le comportement des consommateurs et donc de créer une tendance. Cette tendance servira ensuite pour axer les décisions futures et, de fil en aiguille, les coûts y afférents.

  • Miser sur un bon rapport qualité/prix

Offrir à la clientèle des produits de qualité ne suffit pas. Il faut en plus, leur offrir un bon rapport qualité/prix. Cela implique un déploiement de méthodes rentables.

  • Planifier et gouverner

Pour mieux répondre aux besoins de l’entreprise, il faut aligner les budgets du département commercial avec ceux du département informatique. En plus, il faut que les deux collaborent de façon harmonisée en vue de répondre aux besoins technologiques.

  • Connaître le coût de la performance

Ce principe implique le déploiement de services innovants ajoutés à la technologie tout en veillant à obtenir de meilleurs résultats.

  • Optimiser les portefeuilles

L’optimisation des portefeuilles permet d’assurer la valeur qu’ils vont générer. Pour ce faire, il faut créer des portefeuilles qui valorisent le service, le produit et les processus selon le niveau de dépense.

  • Orienter l’investissement dans l’innovation

Investir dans l’innovation signifie permettre à l’entreprise de réduire ses coûts tout en offrant les meilleurs produits. Pour que cela soit efficace, il faut que l’ensemble de l’entreprise soit concerné.

  • Veiller à l’agilité de l’entreprise

Une entreprise est dite agile lorsqu’elle est capable de répondre aux menaces, aussi bien internes qu’externes, mais aussi aux changements du marché dans son ensemble. Il faut, dans ce cas, savoir saisir les opportunités et faire face aux menaces dans les meilleurs délais.

Les métriques de TBM

Afin de mesurer la performance de l’entreprise, TBM dispose de plusieurs métriques. Les métriques TBM servent à surveiller la productivité. La productivité se mesure du début à la fin du développement logiciel. Toutefois, les portefeuilles de produits sont contrôlés en fonction du décalage entre la date de la demande de livraison et la date réelle de livraison.

Les chefs de produits étant tenus de respecter les engagements de livraison, doivent se procurer d’une ligne de tendance de la valeur commerciale. Ils peuvent ainsi suivre et mesurer cette valeur commerciale dans le but d’améliorer les estimations de temps, de signaler les éventuelles contraintes en termes de temps et de ressources.

Quels sont les métriques TBM et à quoi servent-elles ?

Pour ce faire, TBM se concentre sur 4 grandes catégories de KPI dont les KPI de rentabilité, les KPI de portefeuille, les KPI d’innovation et les KPI d’agilité.

Les KPI de rentabilité permettent une rentabilité continue du service informatique, le permettant ainsi d’offrir des services de qualité. Ensuite, avec les KPI de portefeuille, alignés sur l’entreprise, le service informatique peut se concentrer davantage sur les applications et technologies ainsi que les fournisseurs.

Pour ce qui est des KPI d’innovation, ils participent à la bonne gouvernance et à une collaboration entre le service informatique et ses partenaires commerciaux. Enfin, les KPI d’agilité ont pour mission de faciliter la création d’une structure de coûts. Ce qui contribue à la célérité de la prise de décision.

Qu’est-ce que le TBM Council ?

Plusieurs leaders technologiques se sont associés pour donner naissance à une organisation à but non lucratif appelée le TBM Council. Ce sont ceux qui prennent l’informatique comme base de la création d’unités commerciales. Aujourd’hui, le conseil rassemble environ 6 000 membres dont des agents de technologie de niveau C. On peut citer des DSI, des CTO ainsi que des Directeurs Financiers.

Au tout début, les membres du TBM Council se sont réunis tous les six mois. Ce n’est qu’après que l’organisation à but non lucratif était née pour donner aux entreprises une normalisation. Adhérer au TBM Council permet aux dirigeants d’accéder au réseau de leaders TBM, mais pas que. Le fait d’être membre du conseil permet aussi de profiter des meilleures pratiques normalisées que l’ on peut adapter au fonctionnement de chaque type d’entreprise.

Les entreprises qui utilisent TBM bénéficient d’une référence à l’issue d’une évaluation standardisée. Cette évaluation standardisée est représentée par ce qu’on appelle indice TBM. Cet indice, c’est le conseil qui en est le responsable.

Formation et certification TBM

TBM Council propose une formation en vue d’obtenir une certification TBM. Il s’agit de la certification TBM Executive Foundation. Obtenir une telle certification est essentiel à la plupart des responsables au sein des entreprises. On peut citer, entre autres, les responsables des finances informatiques, de la gestion des services, les professionnels de la gouvernance, etc.

La certification TBM est délivrée à ceux qui possèdent un diplôme de baccalauréat ou équivalent en administration des affaires, économie, finance, ou un domaine similaire. En outre, il faut avoir au moins 5 ans d’expérience dans le domaine de la technologie, la comptabilité, l’audit interne, etc. Pour valider la certification TBM, le candidat est tenu de soumettre une lettre de recommandation d’un superviseur ou d’un autre cadre ayant été certifié TBM.

Une fois la certification délivrée, le candidat doit la maintenir. Tous les 2 ans, il doit suivre 40 heures de formation continue et payer les frais de maintien de la certification. Les frais ne dépassent pas les 300 € bien qu’ils subissent des modifications annuelles.

Apptio, avantages et fonctionnalités

TBM Council dispose également d’un conseiller technique, Apptio. Il dispose d’un cadre d’automatisation TBM. En cas d’empressement, certains départements et personnes à l’instar des DSI et des responsables informatiques peuvent faire appel à lui pour obtenir des solutions.

Les solutions ainsi proposées sont à la fois fiables et exploitables. Elles servent de ce fait à mettre en relation les décisions d’investissement technologique en vue d’obtenir des résultats commerciaux améliorés.

Les avantages d’Appio

Étant la seule solution qui offre  un cadre d’automatisation TBM au moyen d’une plateforme intégrée, Apptio permet de bénéficier de plusieurs avantages.

En premier lieu, Apptio agrège et normalise les données issues de toutes les sources, financières ou opérationnelles, avec des connecteurs à vos systèmes financiers. En second lieu, il permet de tirer parti d’un modèle de coût standard de l’industrie, le modèle unifié Apptio TBM. Les informations financières à la répartition des coûts s’obtiennent à partir de ce modèle unifié.

Un autre avantage fourni par Apptio repose dans sa disposition d’outils puissants servant à améliorer la qualité des données. Une telle amélioration est bénéfique pour TBM, mais aussi aux processus sous-jacents de l’entreprise, la cybersécurité et la gestion des actifs entre autres. Par ailleurs, Apptio, via Business Intelligence, procède à la responsabilisation des parties prenantes. Ce qui permet une prise de décision basée sur le même ensemble de faits.

Les fonctionnalités d’Apptio

Apptio dispose de plusieurs fonctionnalités à savoir :

  • L’apprentissage automatique, permettant un mappage de données du grand livre général dans un meilleur délai.
  • Des informations proactives, en vue d’une automatisation de l’extraction des données.
  • Des données d’analyse comparatives interactives, pour comparer les coûts avec ceux des autres entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest