Toujours sur Windows 10 ? Microsoft va s’en servir comme zone de test !

L'abandon programmé de Windows 10 pourrait finalement ne pas avoir lieu. annonce des nouveautés pour son système d'exploitation vieillissant.

Le numéro un mondial des logiciels prévoit de stopper le support de Windows 10 en octobre 2025. Il pourrait contre toute attente repousser cette échéance. Cette version du système d'exploitation reste le plus utilisée, malgré la sortie de Windows 11 avec ses fonctionnalités d'intelligence artificielle. Microsoft prend ainsi certaines dispositions.

L'annonce de la fin de la prise en charge de Windows 10 a précédé le lancement de la version 11. Le vieil OS arrêtera de recevoir des mises à jour à partir du 14 octobre 2025.

Visiblement, cette annonce n'aura pas été suffisante pour favoriser la transition vers le nouveau système d'exploitation. Son adoption stagne depuis plusieurs mois.

De nouvelles fonctionnalités et améliorations au programme

La semaine dernière, le géant américain de l'informatique a ainsi annoncé la réouverture du programme bêta de Windows Insider pour le vieux système d'exploitation.

Cette réouverture a pour objectif de tester « de nouvelles fonctionnalités et d'autres améliorations de Windows 10 en fonction des besoins ». Vous aurez la possibilité de vous inscrire à ce programme que votre ordinateur soit compatible ou non à Windows 11.

Toutes les nouveautés à venir viendront enrichir la version 22H2, la dernière mise à jour annuelle majeure de l'OS. Les précédentes versions ne vont pas en bénéficier.

Comme d'habitude pour les builds de Windows Insider, Microsoft ne va pas nécessairement les déployer. L'éditeur de logiciels pourra simplement les tester.

Seulement des mises à jour pour ?

Rappelons qu'en novembre dernier, Microsoft a déployé des mises à jour majeures pour son OS vieillissant. Celles-ci ont notamment introduit son assistant d'IA Copilot.

Malgré l'annonce de ces nouveautés, il ne faut pas s'attendre à ce que Windows 10 change radicalement d'ici octobre 2025. Celles-ci pourraient ne concerner que Copilot.

Soulignons que Microsoft applique une stratégie agressive quant au déploiement de son IA générative. Cette dernière intègre maintenant presque tous ses produits.

Le chatbot génératif pourrait, par exemple, devenir une application à part entière sous Windows 10. Cela est notamment déjà le cas pour les appareils qui tournent avec la version 11.

Des nouveautés payantes pour Windows 10 ?

La compagnie fondée par va tester de nouvelles fonctionnalités et des améliorations pour son OS vieillissant. Il y a de fortes chances que seuls ceux qui paieront après octobre 2025 vont bénéficier de ces nouveautés.

En effet, le seul moyen de continuer à recevoir les mises à jour après la fin du support 2025 sera de payer pour l'offre Extended Security Updates (ESU).

Les entreprises auront à payer jusqu'à 61 dollars par ordinateur pour la première année. Les établissements scolaires paieront seulement un dollar par appareil. Précisons que Microsoft n'a pas encore annoncé de tarifs pour les particuliers.

D'autre part, le mastodonte américain de la tech prévoit de doubler le prix chaque année. Les entreprises devront alors payer 244 dollars par PC au bout de trois ans. Cette tarification a évidemment pour but de motiver l'adoption de Windows 11.

Vous ne resterez jamais sur Windows 10 avec de tels prix, n'est-ce pas ?

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *