Extra Robotic Arm

Vous allez pouvoir vous greffer un troisième bras (et pas où vous pensez)

L’Extra Robotic Arm (XRA) est une véritable réussite pour ces ingénieurs suisses. Cette innovation montre l’avancée scientifique dans ce domaine. Certes, c’est un vrai exploit sur papier. Mais il faut encore trouver l’utilité de cette découverte dans la vraie vie.

Un bras robotique, manipulable à partir d’un système sophistiqué. Tel est le succès de ces ingénieurs suisses. Cette avancée est digne des films de science-fiction. En effet, l’utilisateur peut contrôler l’Extra Robotic Arm par sa respiration, ou même par son regard. Comme quoi, les scientifiques ont encore poussé les limites du possible.

Quand la robotique s’associe avec la neuroscience

L’Extra Robotic Arm est une véritable prouesse scientifique. En effet, les ingénieurs de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne ont tout essayé pour faciliter le contrôle de leur bras robotique. Auparavant, ce genre de dispositif nécessite une commande spéciale. Mais avec le système du XRA, l’utilisateur peut passer outre cette étape. Il pourra manipuler la machine grâce aux influx nerveux. Une approche digne des films de science-fiction.

« Les bras robotiques supplémentaires font l’objet d’un intérêt croissant dans les domaines des neurosciences et de la robotique, car ils présentent comme de potentiels outils pour la vie quotidienne. Cependant, cette fascinante opportunité s’accompagne de nouveaux défis pour les stratégies de contrôle sensori-motrices et les interfaces homme-machine » un extrait de l’étude.

Les chercheurs ont déjà exposé leur découverte le 13 décembre dernier. Vous pourrez la consulter dans la revue scientifique Science Robotics.

Un bras « supplémentaire »

Les bras robotiques ont souvent été utilisés pour remplacer un membre amputé. Mais avec l’Extra Robotic Arm, l’utilisateur bénéficiera d’un troisième bras supplémentaire. L’objectif est de simplifier la vie quotidienne avec cette innovation. Le XRA va alors se positionner sur la cage thoracique de l’utilisateur. Avec cette position centrale, le bras robotique sera plus facile à manipuler. De plus, l’appareil ne va pas gêner les mouvements de l’utilisateur.

Les expériences ont été concluantes

L’équipe suisse a ensuite mené des expériences sur des volontaires. Les 65 participants ont trouvé que l’Extra Robotic Arm n’entrave pas les capacités motrices humaines.

« Nos résultats montrent que l’interface homme-machine proposée n’interfère pas avec l’expression orale ou l’exploration visuelle et qu’elle peut être utilisée pour contrôler un bras virtuel supplémentaire indépendamment des branches biologiques ou en coordination avec eux » un extrait de l’étude.

Avec leurs conclusions, les scientifiques ont démontré l’efficacité de ce nouveau système. Toutefois, il faut des tests pour appliquer cette découverte dans la vie quotidienne. Selon les spécialistes, cette recherche n’est qu’une première phase. Ils ont déclaré que les expériences avaient pour objectif de déterminer les éventuels obstacles avec ce bras robotique supplémentaire.

C’est alors une clé vers d’autres découvertes scientifiques. Mais actuellement, les chercheurs se focalisent d’abord sur le perfectionnement et la maîtrise de leur outil. Après, ils peuvent identifier les utilisations de cet outil. Mais avec les avancées technologiques, cette approche sera possible dans quelques années. Nous pourrons enfin avoir des bras robotiques dans la vie courante. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *