elon musk données twitter

Twitter se soumet à Elon Musk et accepte de dévoiler toutes ses données

Après plusieurs semaines de résistance, Twitter vient finalement d’accepter de livrer toutes ses données à Elon Musk. Le milliardaire va pouvoir vérifier par lui-même le nombre de faux comptes tenus par des robots, afin de décider s’il souhaite finaliser le rachat du réseau social.

Depuis le mois d’avril 2022, Elon Musk et Twitter se livrent à des négociations tendues. L’homme le plus riche du monde a annoncé son intention d’acheter le réseau social pour 44 milliards de dollars, afin de promouvoir la liberté d’expression.

Toutefois, depuis le 17 mai 2022, l’opération d’acquisition est gelée. Pour cause, Elon Musk exige de connaître le nombre exact de comptes tenus par des robots.

Si la proportion de faux utilisateurs est trop importante, le businessman refuse de racheter l’oiseau bleu. L’actuel CEO de Twitter, Parag Agrawal, affirme que les bots ne représentent pas plus de 5% des comptes inscrits au réseau.

Incrédule, Musk exige des preuves. Pour cause, estimer le nombre de bots avec précision est une tâche complexe. D’autres analyses menées par des tiers ont résulté sur des estimations largement plus hautes.

Elon Musk va pouvoir accéder aux flux de données de Twitter

Après plusieurs semaines à tourner autour du pot, le conseil d’administration de Twitter vient finalement de se résigner. Selon le Washington Post, toutes les données du réseau social vont être livrées à Elon Musk.

Dès la semaine prochaine, le milliardaire va pouvoir accéder au flux de tweets en temps réel et aux métadonnées les accompagnant. Il pourra donc vérifier par lui-même si les « twittos » sont de véritables êtres humains.

Ce revirement est surprenant, car le conseil d’administration a jusqu’à présent refusé de laisser Musk voir les données. Le CEO Parag Agrawal a déclaré que le décompte de l’entreprise se base sur des informations propriétaires ne pouvant être dévoilées.

En réponse, Elon Musk avait accusé la firme de « résister activement et de contrecarrer ses droits à l’information ». Lundi 6 juin 2022, ses équipes ont envoyé une lettre auprès de la Securities & Exchange Commission pour accuser Twitter d’enfreindre le contrat en refusant de fournir les données demandées.

Selon un porte-parole, « Twitter continuera à partager des informations avec Mr. Musk de façon coopérative pour consommer la transaction en respectant les termes de l’accord. Nous pensons que cet accord est dans le meilleur intérêt de tous les actionnaires. Nous avons l’intention de finaliser cette transaction et de conclure l’accord aux conditions fixées et au prix convenu ».

Un coup de poker de Twitter ?

En réalité, selon le Washington Post, Twitter espère qu’Elon Musk sera incapable de trouver des informations pertinentes dans le flux torrentiel de données du réseau social. Chaque seconde, plus de 6000 tweets sont publiés pour un total dépassant les 500 millions de tweets par jour.

À l’heure actuelle, une vingtaine d’entreprises d’analyse de données payent Twitter pour bénéficier d’un accès au stream de données. Ce dernier comporte des informations sur les appareils et les comptes des utilisateurs.

Selon certains experts, Elon Musk était au courant du problème de faux comptes sur Twitter bien avant sa proposition de rachat et utiliserait ce prétexte pour se défiler. À l’heure actuelle, le contrat force le milliardaire à finaliser son offre à moins de prouver que Twitter l’a induit en erreur ou a beaucoup baissé de valeur.

Selon Bloomberg, cette hypothèse est plausible, mais l’avocat en chef de Twitter assure que l’acquisition se poursuit et qu’un vote des actionnaires est prévu pour la fin juillet ou le début août.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest