univers algorithme microsoft

L’univers est un algorithme de Machine Learning, selon les chercheurs de Microsoft

Notre univers serait en fait un algorithme de Machine Learning. Telle est la théorie exposée par des chercheurs de Microsoft dans une étude parue cette semaine.

En permettant aux machines d’apprendre de façon autonome, le Machine Learning offre de nombreuses possibilités pour les entreprises de tous les secteurs. Cette branche de l’intelligence artificielle est désormais omniprésente dans toutes les industries.

Et si l’univers tout entier était lui-même un algorithme de Machine Learning ? C’est ce que suggère une équipe de chercheurs affiliés à Microsoft, à travers une étude publiée dans la revue arXiv.

Intitulé  » The Autodidactic Universe  » (l’univers autodidacte), cet article met en lumière la façon dont notre univers apprend continuellement à propos de lui-même à la manière d’un algorithme.

Comme le soulignent les chercheurs, les humains et l’univers lui-même s’observent en continu, apprennent au sujet de leurs lois et de leurs structures, et changent en conséquence. Le parallèle avec le Machine Learning est en effet pertinent.

L’univers aurait évolué de façon autonome à partir du minimum

Les scientifiques s’interrogent :  » lorsque nous voyons émerger des structures ressemblant à des architectures de Deep Learning dans de simples systèmes autodidactes, pouvons-nous imaginer que l’architecture de matrice opératoire dans laquelle les lois de notre univers évoluent ait elle-même évolué à partir d’un système autodidacte émergé des conditions de départ les plus minimalistes possible ? « 

Selon cette hypothèse, l’univers aurait donc initialement vu le jour à partir d’un strict minimum. Il aurait ensuite évolué de manière autonome par une forme d’apprentissage auto-centré. On peut effectivement percevoir une analogie avec les systèmes de Machine Learning, qui évoluent et s’entraînent seuls à partir d’un ensemble de données initial.

Les  » memes  » démontrent que l’univers a soif d’auto-référence

Alors, pourquoi l’univers apprend-il ? Le but est-il d’assurer sa propre survie ? Les chercheurs suggèrent que l’univers apprend aussi parce qu’il le souhaite, tout simplement.

Pour le démontrer, les auteurs de l’étude prennent pour exemple les  » memes  » : ces fameuses images partagées sur internet de façon virale dont la légende est sans cesse modifiée.

Selon eux,  » l’exemple des memes dans les structures sociales humaines montrent qu’un système d’apprentissage n’étant pas contraint par la survie brute peut parfois devenir dominé par des effets de réseau économique en auto-référence « . Ce même modèle s’appliquerait à l’univers tout entier.

Les lois de la physique en perpétuelle évolution ?

Si cette théorie se confirme, elle aurait plusieurs conséquences. Tout d’abord, il serait donc presque impossible d’unifier la physique. Puisque les lois de l’univers changent sans cesse en fonction de l’apprentissage, les lois de la physique sont elles-mêmes en mutation perpétuelle.

En d’autres termes, ce que nous considérons actuellement comme les lois de la physique ont peut-être fonctionné différemment dans un lointain passé. Elles pourraient aussi changer dans le futur.

Cette étude des chercheurs de Microsoft n’est pas la première à envisager l’univers comme un ordinateur. En 2020, le physicien Vitaly Vanchurin explorait une théorie selon laquelle nous vivons dans un vaste réseau de neurones artificiels Deep Learning.

De même, de nombreux scientifiques sont convaincus que notre monde est en fait une simulation informatique. C’est notamment le cas d’Elon Musk, et d’autres pontes de la Silicon Valley. Cette théorie est illustrée dans la fameuse saga Matrix

Pin It on Pinterest