L’utilisation du cloud est-elle inévitable dans le futur ?

La crise sanitaire mondiale a propulsé le recours aux technologies numériques de manière inévitable. Le cloud a pris une importance qui croît d’une façon exponentielle.

Contexte de vulgarisation inattendue du cloud

L’utilisation du cloud a pris place de manière insoupçonnée durant la crise sanitaire liée au coronavirus. Elle a projeté en avant les nécessités de devoir travailler à distance, de pallier le manque de personnel. Les nouvelles solutions que le cloud a pu fournir aux entreprises ont soulevé un mouvement d’enthousiasme et d’ouverture. Selon Gartner, 59% des revenus des entreprises technologiques proviennent des offres traditionnelles sur site. Cependant, les dépenses occasionnées par les offres sur cloud augmentent de plus en plus.

Des prévisions statistiques prévoient que d’ici à 3 ans, la moitié des dépenses en logiciels : applications, services, infrastructure systèmes passeront par le cloud. D’autre part, presque 66% des créations et développement d’applications se feront en interne via les technologies cloud par rapport à 58% en 2022.

Mais nous pouvons bien sûr comprendre qu’avec un tel chamboulement que la pandémie, les entreprises n’auraient pu continuer de travailler de la même manière. Les temps ont exigé un changement.

Les technologies cloud à la rescousse des entreprises

C’est ainsi que la CAO basée sur cloud semble maintenant plus appropriée pour le développement de produits que son rival sur site. L’environnement de CAO sur cloud permettent aux équipes d’avoir facilement accès aux données CAO peu importe leur emplacement. Les avancées et modifications sont disponibles pour tout un chacun grâce à un enregistrement spontané. Le travail des équipes est alors synchronisé de manière harmonieuse.

Pour ce qui en est de la gestion de cycle de vie basé sur cloud, les communications se retrouvent plus fluides. La transparence dans la communication évite les erreurs tant dans la circulation des informations que dans le processus. Cela réduit le coût des frais généraux de sécurité liés aux applications d’entreprise sur site.

L’approche hybride attire de plus en plus d’adeptes également. Les avantages de pouvoir migrer d’un site à l’autre semblent convaincre les fabricants. Les données circulent plus librement, on y a accès et on peut par la même occasion économiser.

Le cloud est aussi avantageux pour l’hébergement des données d’IoT. La faculté de pouvoir assemble une grande quantité de données ouvre une plate-forme intéressante pour l’évolution des technologies analytiques. Le désir est de collecter des données en masse et de pouvoir les analyser de manière rentable tout en développant l’IA et l’apprentissage automatique.

Toutes ces opportunités ont pris place puisque c’est l’industrie numérique qui a permis au monde de continuer à tourner durant la crise mondiale. Les avantages que le cloud présente convaincront les entreprises au fur et à mesure. D’autant plus que maintenant les applications basées sur cloud permettent de mieux contrôler les émissions de gaz à effet de serre. Cette fonctionnalité au service de l’écologie demeure un argument de taille en cette ère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest