Cybersécurité : Apple accable la concurrence avec une étude terrifiante

Cybersécurité : Apple accable la concurrence avec une étude terrifiante

Dans une récente étude, Apple dresse un portrait effrayant de la cybersécurité marquée par la menace croissante de violations de données dans le monde. Au milieu du chaos provoqué par l’escalade des violations de données, la firme à la pomme se targue de pouvoir offrir une protection avancée des données à ses utilisateurs.

Les données de 2,6 milliards d’utilisateurs exposés, selon Apple ! 

Apple a analysé le paysage de la sécurité des données dans une étude indépendante qu’elle a commanditée. Cette recherche intitulée « The Continued Threat to Personal Data: Key Factors Behind the 2023 Increase » (La menace continue pour les données personnelles : facteurs clés derrière l’augmentation de 2023) a été dirigée par le professeur Stuart Madnick du MIT (Massachusetts Institute of Technology, États-Unis).

L’étude a examiné les attaques de ransomware entraînant d’importantes violations de données ainsi que les entreprises ciblées à plusieurs reprises par des hackers. Les chercheurs ont également analysé les incidents résultant de mauvaises configurations du cloud, les attaques visant les organisations gouvernementales et leurs sous-traitants, ainsi que les violations affectant les entités qui stockent des informations personnelles particulièrement sensibles.

La firme à la pomme vient de publier le rapport de cette étude qui révèle une sombre réalité : les violations de données ont plus que triplé entre 2013 et 2022. Le rapport souligne une montée en flèche des incidents en 2023. Les chiffres font état de 2,6 milliards d’enregistrements compromis au cours des deux dernières années seulement. Cela renforce le besoin urgent de la mise en place de mesures de sécurité robustes à l’ère numérique.

« Les acteurs malveillants continuent de consacrer énormément de temps et de ressources à la recherche de moyens plus créatifs et plus efficaces pour voler les données des consommateurs », a déclaré Craig Federighi, vice-président senior de l’ingénierie logicielle d’Apple. Ces menaces exigent des efforts tout aussi importants pour les combattre, ajoute-t-il.

Violation de données : protéger les utilisateurs contre cette menace croissante

À travers ce rapport, Apple se demande implicitement pourquoi si peu d’entreprises et d’agences gouvernementales chiffrent leurs données. Les hackers font évoluer leurs méthodes et trouvent systématiquement de nouveaux moyens de vaincre les pratiques de sécurité qui les freinaient autrefois. Par conséquent, même les organisations ayant les pratiques de sécurité les plus strictes restent vulnérables aux menaces, selon le rapport.  

L’étude montre également que les données sensibles des utilisateurs risquent d’être compromises si elles sont stockées sous une forme lisible par les plateformes de stockage. Ce, même si les utilisateurs prennent toutes les mesures appropriées pour sécuriser leurs données. Dans ce rapport, Apple met en avant l’importance du cryptage de bout en bout face au fléau grandissant de la violation des données

Stuart Madnick, professeur de technologie de l’information au MIT, a déclaré que les entreprises stockant des données sensibles sous une forme lisible et non cryptée alimentaient le risque persistant de cyberattaques. Ce, malgré les meilleurs efforts des consommateurs pour protéger leurs propres informations.

Le chiffrement de bout en bout pour renforcer la sécurité des données des utilisateurs

L’industrie technologique doit davantage adopter des solutions innovantes qui mettent en œuvre un cryptage de bout en bout, comme la protection avancée des données d’iCloud. Ceci, afin de réduire la quantité de données vulnérables stockées par les organisations et, par conséquent, les risques pour les individus.

iCloud protège par défaut 14 catégories de données sensibles à l’aide d’un cryptage de bout en bout, y compris les mots de passe dans le trousseau iCloud et les données de santé. Pour les utilisateurs qui activent la protection avancée des données pour iCloud, le nombre de catégories de données protégées par chiffrement de bout en bout s’élève à 23, dont la sauvegarde iCloud, les notes et les photos.

En tant qu’entreprise technologique, Apple dit qu’elle prend les devants en établissant le chiffrement de bout en bout comme une nouvelle norme pour protéger les données des utilisateurs. Cette pratique permettrait également à ces derniers de reprendre le contrôle de leurs données numériques.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *