vol-données

Vol de données : combien ça rapporte vraiment aux hackers ? Vous n’êtes pas prêt

Le vol de données est une préoccupation croissante dans le monde numérique actuel. Les pirates informatiques peuvent vendre les données volées à d’autres acheteurs malveillants. Cela fait de la cybercriminalité un marché dangereusement florissant.

Le vol de données est un phénomène de plus en plus répandu. Les hackers visent particulièrement les entreprises et les organisations gouvernementales en cherchant à obtenir des informations confidentielles. Mais combien les hackers gagnent-ils réellement en exploitant ces données volées ? Cette question est cruciale pour comprendre les motivations des pirates informatiques et pour élaborer des stratégies efficaces de cybersécurité.

Vol de données : que deviennent les informations sensibles ? 

Généralement, lorsqu’un pirate informatique commet un vol de données sensibles, il les revend dans des groupes privés ou sur le dark web. Ce dernier est une zone d’Internet où les utilisateurs peuvent accéder de manière anonyme. De ce fait, il est accessible uniquement par le biais de réseaux privés virtuels (VPN) ou de réseaux anonymes comme Tor. 

De nombreux cybercriminels se donnent rendez-vous dans cet espace virtuel. Ainsi, ils peuvent accéder à des plateformes où se déroulent de nombreuses activités illicites, y compris la vente de données volées.

Les acheteurs de ces données sont généralement d’autres criminels. La plupart d’entre eux cherchent à utiliser les informations obtenues à des fins frauduleuses. Par exemple, les informations de carte de crédit peuvent être utilisées pour effectuer des achats frauduleux en ligne ou pour créer de fausses identités en ligne.

Les données personnelles, telles que les numéros de sécurité sociale, peuvent être utilisées pour voler l’identité de quelqu’un. Les pirates informatiques peuvent également utiliser les informations qu’ils ont collectées pour mener des campagnes de phishing ou des attaques de spear phishing plus sophistiquées.

Données piratées : aperçu des prix sur le dark web

Le dark web est une zone d’Internet souvent associée à des activités criminelles. Toutefois, elle est également utilisée pour échanger des informations confidentielles en toute sécurité. Le marché du deep web est réputé pour offrir des données personnelles très convoitées. Ces données peuvent être des informations de carte de crédit, des numéros de sécurité sociale, des informations de passeport ou d’autres informations d’identification.

Le prix des données varie selon le type et la qualité des informations proposées. Les identifications personnelles et financières sont les plus recherchées sur le marché noir. De ce fait, elles deviennent également les plus estimées.

Voici une liste sur les coûts estimatifs des données sur le dark web selon le site Foxnews : 

  • les identifiants en ligne pour accéder à des comptes bancaires : à partir de 50 $.
  • les détails de cartes de crédit et les informations qui y sont liées : prix compris entre 17 et 120 $
  • un compte Facebook piraté : environs 45 $
  • carte VISA clonée avec le code PIN : 20 dollars
  • les détails de compte PayPal avec un solde minimum de 1000 $  : à partir de 20 dollars
  • Les services web et de divertissement piratés, tels que Uber et Netflix : jusqu’à 40 $

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *