you com

You.com : le moteur de recherche basé sur l’IA qui veut défier Google

Le moteur de recherche You.com se donne pour objectif de concurrencer Google, grâce à l’IA et en mettant l’accent sur la confidentialité. La firme lance sa beta ouverte et annonce une levée de fonds de 20 millions de dollars.

Peut-on concurrencer Google ? C’est le défi que s’est lancé You.com, présenté comme le premier moteur de recherche ouvert.

Cette entreprise estime qu’internet est devenu trop centralisé et contrôlé par une poignée de géants de la tech mal intentionnés. Au contraire, le CEO et fondateur de You.com, Richard Socher, souhaite utiliser la technologie pour aider les gens à  » vivre une vie meilleure et plus productive « .

You.com veut lutter contre l’hégémonie des GAFAM

L’idée de ce moteur de recherche a germé il y a huit ans et demi. C’est à cette période que Socher a pris conscience qu’il y a trop d’informations, et que personne n’a le temps de les lire, de les traiter ou de savoir à quoi se fier.

À ses yeux, Google contrôle la grande majorité du marché de la recherche web. La firme est donc en mesure de dicter ce que voient les internautes : trop de publicité et un flot de pages optimisées pour le référencement. Comme il le souligne, 65% des requêtes de recherches ne découlent même pas sur un clic vers un autre site. Le trafic reste donc enclavé au sein de l’écosystème Google.

Face à ce constat, Socher et Bryan McCann ont fondé You.com en 2020. Leur moteur de recherche exploite la technologie IA de Traitement Naturel du Langage (NLP) pour comprendre les requêtes, classer les résultats, et analyser les requêtes dans différents langages.

Les résultats en provenance de tout le web sont synthétisés par la plateforme, et des extensions de recherche permettent de compléter des tâches sans même quitter la page de résultats.

Contrairement à Google, il ne sera pas nécessaire de payer pour figurer sur la première page de résultats. Les entreprises pourront contribuer avec du contenu utile et pertinent pour les internautes.

Auparavant, Socher avait déjà fondé la startup IA MetaMind. Elle avait levé plus de 8 millions de dollars avant d’être acquise par Salesforce en 2016. Il faisait aussi partie de l’équipe qui a gagné le Semantic Robot Vision Challenge de 2007, et a contribué à créer la base de données ImageNet utilisée pour l’entraînement des IA.

En tant que scientifique en chef de Salesforce, Socher a aussi contribué à développer la plateforme Einstein AI. De son côté, McCann a dirigé l’équipe de NLP de Salesforce.

Un moteur de recherche personnalisable et confidentiel

Les utilisateurs seront en mesure de personnaliser l’intelligence artificielle du moteur de recherche. Ils pourront aussi consulter des sources comme Reddit , Quora, Stack Overflow ou Medium avec une seule requête.

Il suffit de choisir ses sources favorites pour l’actualité, les réseaux sociaux ou le shopping. L’IA se chargera ensuite d’agréger les résultats en provenance de ces sources en priorité.

Il est même possible d’effectuer des recherches de code informatique, afin d’obtenir un résumé généré par l’IA. Un utilisateur pourra donc par exemple consulter des actualités, des dépôts GitHub et composer un Tweet depuis la même interface unique.

En parallèle, You.com met l’accent sur la confidentialité. Un mode incognito permet de naviguer sans laisser aucune trace. La plateforme se refuse aussi à toute vente d’informations personnelles et au tracking des internautes. Il est possible que des publicités soient implémentées à l’avenir, mais aucun ciblage ne sera exercé.

Comme le souligne Socher, Google conserve tout votre historique de recherche, vos communications, les applications et extensions que vous avez utilisées. Cette entreprise en sait probablement davantage sur vous que vos amis les plus proches.

Le but de You.com est de créer un système plus juste pour les individus, laissant aux internautes le contrôle de leurs informations et offrant aux entreprises de toutes les tailles une chance d’être en première page des résultats de recherche si leur contenu est pertinent.

Peut-on défier Google avec 20 millions de dollars ?

Avec ses 30 employés, You.com fait partie de la nouvelle vague de startups visant à défier Google et ses 90% de parts du marché de la recherche web. En comparaison, Bing se contente de 2,9% et Yahoo totalise 1,5%.

On peut aussi citer Neeva, lancé par deux anciens cadres Google, ou l’entreprise britannique Mojeek offrant une alternative à Microsoft Bing avec moins de publicité.

Certains rivaux de longue date parviennent à gagner du terrain, à l’instar de DuckDuckGo, mais d’autres peinent à se frayer une place comme l’Allemand Ecosia. De même, Cuil fondé par d’anciens ingénieurs Google a levé 33 millions de dollars et indexé plus de 120 milliards de pages avant de fermer ses portes en 2010 après deux ans d’activité.

Le 10 novembre 2021, You.com annonce le lancement de sa beta publique. En parallèle, l’entreprise annonce aussi une levée de fonds à hauteur de 20 millions de dollars menée par Marc Benioff, le CEO de Saleforce. Parmi les autres investisseurs, on compte Breyer Capital, Sound Ventures et Day One Ventures.

Ces fonds seront utilisés pour étendre la base d’utilisateurs, développer le produit et sa technologie. L’objectif de la firme est de conquérir le grand public.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest