zoom oracle cloud

Zoom fait appel à Oracle Cloud pour tenir face à l’essor des visioconférences

Face à l’explosion du nombre de visioconférences, Zoom a besoin de plus de puissance de calcul. La firme se tourne vers le Cloud d’Oracle pour prendre en charge les millions de gigabytes de données générés par les réunions en télétravail…

Suite aux mesures de confinement prises par de nombreux pays pour lutter contre la pandémie de Covid-19, le nombre d’utilisateurs du logiciel Zoom a explosé.

Contraintes au télétravail, des milliers d’entreprises se tournent vers cette plateforme de visioconférence pour continuer à se réunir et à collaborer à distance. En décembre 2019, Zoom comptait 10 millions d’utilisateurs quotidiens. Fin avril 2020, ce nombre est passé à 300 millions.

pcloud black friday 2022

Cet essor brutal a été difficile à gérer pour la firme américaine basée en Californie. Face à plusieurs failles révélées au grand jour et à des défauts de protection des données, l’entreprise a élaboré un plan de 90 jours pour renforcer sa sécurité.

Cependant, cette croissance fulgurante pose aussi un autre problème : celui de l’augmentation massive du trafic. Le nombre d’utilisateurs de Zoom a été multiplié par trente en quelques semaines. Pour continuer à leur offrir un service de qualité pendant les appels vidéo, la firme a besoin d’une puissance de calcul largement supérieure.

Zoom pourrait prouver au monde la qualité du Cloud d’Oracle

Pour relever ce défi, Zoom a choisi de se tourner vers le Cloud d’Oracle. Le trafic généré par les millions de participants aux visioconférences sera désormais pris en charge par les serveurs d’Oracle. Ceci représente près de 7 millions de gigabytes de données par jour.

Auparavant, le service de Zoom fonctionnait en partie sur ses propres Data Centers et sur les serveurs d’Amazon Web Services et Microsoft Azure. Cependant, Oracle a pris le relais depuis environ six semaines.

Les termes de l’accord n’ont pas été communiqués, mais ce partenariat pourrait s’avérer très bénéfique pour Oracle. Rappelons que la firme de Redwood Shores cherche à rattraper les leaders du Cloud tels qu’AWS et Azure.

Si Oracle parvient à répondre aux besoins de Zoom, ceci pourrait envoyer un signal très positif à d’autres entreprises du monde entier et démontrer que ce nuage peut rivaliser avec ceux des magnats du marché…

Pin It on Pinterest