Accueil > Cloud computing > Des chiffres bas pour le cloud français
Cloudwatt Numergy

Des chiffres bas pour le cloud français

Trois années passées sur le marché français pour Cloudwatt et Numergy, les deux sociétés françaises de cloud, n’ont pourtant pas atteint les bénéfices espérés. Retour sur le projet cloud computing du gouvernement français !

La naissance de Cloudwatt et Numergy

En 2011, le gouvernement français lance le projet de cloud souverain Andromède. L’idée est de lancer la France dans le cloud computing pour ne pas laisser les américains prendre le pouvoir dans ce domaine en plein développement.

Abandonné par la suite, Andromède a donc laissé place en 2012 à Cloudwatt et Numergy.

L’entreprise Cloudwatt propose une solution cloud IaaS basée sur OpenStack qui propose des logiciels open source pour les plates-formes de cloud. Cloudwatt propose un data center ainsi qu’un cloud public. Depuis le 20 mars 2015, Orange est le seul investisseur de Cloudwatt après avoir racheté les parts de Thales et Caisse des dépôts.

Numergy
La société Numergy offre également une solution cloud pour les entreprises françaises et promet le stockage des données sur le territoire français. Elle offre donc une certaine sécurité face aux géants américains du cloud computing. Tout comme Cloudwatt, Numergy a choisi de construire son cloud sur l’architecture Openstack et propose un cloud IaaS. Depuis 2012, l’entreprise Numergy est propulsée par SFR, Bull et Caisse des dépôts. Numergy a également décidé de s’allier avec l’entreprise de télécommunications belge Belgacom, en 2013, pour prendre plus de place dans le marché du cloud européen.

Des chiffres bien décevants

Malgré les 156 millions d’euros d’investissements cumulés depuis trois ans, les deux sociétés françaises Cloudwatt et Numergy doivent faire face à près de 108 millions d’euros de pertes. Cela depuis leur création en 2012 jusqu’à l’année 2014, les chiffres de 2015 n’étant pas encore connus.

Pourtant les deux solutions clouds pouvaient compter sur leurs investisseurs : Orange, Thales et Caisse des dépôts pour Cloudwatt et SFR, Bull et Caisse des dépôts pour Numergy. En effet, les premiers ont versé jusqu’à 100 millions d’euros à la société Cloudwatt pour la propulser au sommet, quant aux deuxièmes ils ont investit près de 56 millions d’euros dans Numergy.

Cloudwatt

Les deux sociétés clouds sont donc bien loin des objectifs souhaités. En effet, Cloudwatt a pour but d’atteindre les 500 millions d’euros pour l’année 2017 et ce sont les 400 millions d’euros qui sont visés pour la société Numergy. Malheureusement les entreprises se tiennent loin de ces résultats en totalisant 2 à 3 millions d’euros par an.

Il est donc difficile pour le cloud français de rivaliser avec les solutions américaines détenues par de grands sociétés telles que Microsoft, IBM ou encore Amazon.

Source

A lire également

aws summit 2017 san francisco

AWS Summit : toutes les nouveautés annoncées par Amazon

Dans le cadre du AWS Summit de San Francisco qui s’est tenu le mercredi 19 avril, le …

Send this to friend