avions 5G catastrophe

5G : les compagnies aériennes américaines craignent une catastrophe

Les compagnies aériennes craignent une catastrophe provoquée par le déploiement de la 5G. De nombreux avions pourraient rester cloués au sol, à cause d’un risque d’interférence entre la 5G et les instruments de sécurité reposant sur les fréquences de la Bande-C…

La 5G est censée apporter de nombreux avantages. Malheureusement, ce nouveau réseau mobile pourrait aussi engendrer des catastrophes

Les directeurs de plusieurs compagnies aériennes américaines tirent la sonnette d’alarme. Selon eux, l’introduction de la 5G pourrait freiner le commerce aux États-Unis et des milliers d’Américains pourraient être bloqués à l’étranger. Pour cause, un grand nombre d’avions pourraient rester au sol.

Une lettre vient d’être envoyée à Brian Deese, directeur du White House National Economic Council, au secrétaire du transport Pette Buttigigeg, à Steve Dickson, administrateur de la Federal Aviation Administration (FAA), et à la Federal Communications Commission.

L’industrie de l’aviation craint une crise catastrophique, et la lettre est rédigée par le groupe de lobbying Airlines for America. Elle est signée par les CEO de Delta Air Lines, American Airlines, Southwest Airlines et Jet Blue. Les transporteurs UPS et Fedex ont également joint le mouvement.

La 5G pourrait faire annuler 1000 vols par jour aux USA

Selon ce document, la grande majorité des vols risquent d’être cloués au sol aussi bien pour le transport de passagers que de marchandises. Le spectre de bande C qui sera bientôt utilisé pour la 5G, alors que cette bande de fréquences est déjà utilisée pour des instruments essentiels aux avions.

C’est par exemple le cas des altimètres radio, utilisés pour mesurer la distance entre le sol et l’avion. Ces outils sont indispensables en cas d’opération par conditions de faible visibilité.

Par temps brumeux, plus de 1000 vols pourraient être annulés ou retardés en un seul jour. Ceci perturberait les projets de 100 000 passagers. Pour éviter ce désastre, les compagnies aériennes appellent à une prise de mesure d’urgence.

Dans une lettre datée du 4 janvier 2022, le groupe Airlines for America remercie la Maison Blanche, la FAA et la FCC d’avoir trouvé un accord avec les opérateurs Verizon et AT&T pour repousser le déploiement de la 5G sur bande-C autour de certains aéroports pour au moins deux semaines. Ce délai doit permettre de trouver un terrain d’entente.

La lettre met en lumière l’importance prioritaire de la sécurité pour les compagnies aériennes américaines. Pour cette raison, le groupe et ses membres continueront à travailler pour que la 5G et l’aviation puissent cohabiter.

Le 3 janvier 2022, AT&T et Verizon ont accepté de créer des  » zones tampons  » autour de 50 aéroports américains. Le but sera de réduire le risque d’interférences. D’autres mesures seront prises pour empêcher les interférences au cours des six mois à venir.

Les compagnies aériennes contre les antennes 5G près d’aéroports

Toutefois, l’accord visait à retarder l’implémentation de la 5G sur Bande-C jusqu’au 19 janvier 2022. Il touche à sa fin. De leur côté, les compagnies aériennes réclament que la 5G soit implémentée  » partout dans le pays sauf dans un rayon d’environ 3 km autour des principaux aéroports « .

Les signataires de la lettre estiment qu’une intervention immédiate est nécessaire pour éviter les perturbations importantes pour les passagers, les transporteurs, la chaîne logistique ou encore la livraison de fournitures médicales.

De plus, les restrictions de vol ne seront pas limitées aux conditions météorologiques difficiles. De nombreux systèmes de sécurité embarqués dans les avions seront inutilisables et causeront de graves problèmes. Les constructeurs d’avions avertissent que de véritables essaims d’avions pourraient rester au sol indéfiniment.

Face à ce danger, les compagnies aériennes appellent à s’assurer que les antennes 5G ne soient déployées trop près des aéroports jusqu’à ce que la FAA puisse déterminer comment ce déploiement peut être effectué de façon sécurisée sans perturbation catastrophique.

Ce dimanche 16 janvier 2022, la FAA a interdit à 45% des avions commerciaux américains d’effectuer des atterrissages en condition de faible visibilité dans les aéroports ou la bande 5G sera déployée à partir du 19 janvier…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest