Accueil > Analytics > Data Analytics > 7 utilisations insolites du Big Data
Les utilisations insolites du BIg Data

7 utilisations insolites du Big Data

La plupart du temps, on évoque le Big Data comme un outil d’amélioration des performances en entreprise. Les données sont analysées pour étudier l’activité des différentes branches de la firme, et trouver des points à améliorer. Cependant, certaines compagnies et autres industriels s’avèrent plus inventifs, et parviennent à utiliser les technologies du Big Data à des fins inattendues. Découvrez 7 utilisations du Big Data aussi insolites que géniales.

Les panneaux publicitaires et le Big Data

route-billboard

Traditionnellement, les panneaux publicitaires sont facturés en fonction du nombre d’impressions, à un tarif proportionnel au nombre de vues quotidiennes. Ce nombre est défini par une estimation jusqu’à présent totalement arbitraire. Toutefois, grâce au Big Data, l’entreprise de marketing Route est désormais en mesure d’évaluer le niveau d’exposition d’une publicité avec précision. Afin de mesurer le nombre de personnes qui verront une publicité affichée sur un bus, un arrêt de bus ou un banc public, la firme utilise un système de tracking oculaire, un GPS, et analyse les cycles de trafic pour définir un prix adapté au potentiel publicitaire de l’espace proposé.

Le ResearchKit de l’iPhone

researchkit

Grâce au ResearchKit, introduit par Apple en mars 2015, l’iPhone est devenu un outil de recherche biomédicale. Les chercheurs peuvent créer des sondages à destination des utilisateurs, dans le but de collecter des données à compiler au sein d’études plus vastes. L’iPhone des participants peut compter leurs pas, mais également leur demander de répondre à des questions sur leurs éventuelles maladies et leur évolution. Grâce à sa simplicité, ce système permet d’attirer un grand nombre de participants et ainsi d’obtenir des données plus représentatives.

Le Big Data et la cueillette en milieu urbain

Afin de prouver que l’agriculture et la nourriture naturelle subsistent en milieu urbain, le site américain FallingFruit.org s’est servi du Big Data. Le site a combiné les informations publiques du Department of Agriculture, les inventaires arboricoles municipaux, et d’autres bases de données pour prédire à l’avance à quel endroit de la ville et à quel moment un arbre fruitier tel qu’un pommier ou un cerisier sera prêt pour la cueillette.

Le Big Data sur les pistes de ski

rfid-ski

Grâce aux puces RFID intégrées aux tickets de télésiège, le Big Data est désormais présent sur certaines pistes de ski. Le premier intérêt de ces puces est de diminuer le temps d’attente pour les télésièges et les risques de fraude. De même, les gérants des stations de ski peuvent utiliser les données récoltées pour repérer quelle piste a le plus de succès à quel moment de la journée. Il est également possible de s’en servir pour retrouver un skieur égaré. Les utilisateurs peuvent également se connecter à un site internet dédié pour consulter leurs propres données, comme le nombre de slaloms effectués ou encore la distance verticale parcourue. Il leur est ensuite possible de partager leurs performances sur les réseaux sociaux.

Le Big Data et les prévisions météo

weather-signal

L’application WeatherSignal utilise les capteurs intégrés aux smartphones Android afin de collecter des données météorologiques en temps réel. Grâce au baromètre, à l’hygromètre, au thermomètre et au posemètre des téléphones Android, l’application récupère des données du monde entier et les exploite pour prédire la météo à venir.

Yelp et sa carte du monde

yelp

Afin de permettre à tout un chacun de trouver les lieux qui l’intéressent dans les plus grandes villes du monde, Yelp a trouvé un usage détourné très ingénieux du Big Data. La fonctionnalité World Map permet de trier les lieux d’une ville en fonction des mots utilisés dans les avis laissés par les visiteurs. Il suffit de choisir un mot, et les différents endroits de la ville sont classés par rapport au nombre de fois que le mot a été utilisé dans les critiques des utilisateurs.

Le Big Data pour trouver la bonne taille de soutien-gorge

Selon plusieurs études, de nombreuses femmes portent la mauvaise taille de soutien-gorge. Pour remédier à ce problème, True&Co propose aux consommatrices de remplir un questionnaire sur son site internet. En fonction des réponses, un algorithme suggère une sélection de modèles à la bonne taille et adaptés aux préférences de chacune. La firme a d’ailleurs lancé sa propre marque entièrement développée autour des données collectées par ce questionnaire.

Connaissez-vous d’autres usages insolites et détournés du Big Data ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend