EncroChat : la police arrive à déchiffrer les messages, 750 arrestations

Suite à une enquête concentrée sur EncroChat, un service de télécommunications chiffrées néerlandais principalement utilisé par des trafiquants de drogue, l’autorité allemande déclare avoir arrêté des centaines de personnes après avoir infiltré des données de chat cryptées.

Plus de 750 arrestations et des saisies impressionnantes

Dans un communiqué, les procureurs de Francfort et l’Office fédéral de la police criminelle (BKA) ont annoncé l’arrestation de plus de 750 personnes dans le cadre d’une enquête centrée sur EncroChat, une entreprise de service de télécommunications chiffrées. Les autorités ont également saisi une grande quantité de drogues pendant les arrestations. Au total, elles ont saisi 3,2 tonnes de cannabis, environ 320 kilogrammes de drogues synthétiques, plus de 125 500 pilules d’ecstasy, près de 400 kilogrammes de cocaïne et 10 kilogrammes d’héroïne.

Les enquêteurs ont également confisqué 310 armes, plus de 12 200 cartouches et des actifs d’une valeur de 168 millions d’euros. Julia Bussweiler, la procureure de Francfort, a déclaré aux journalistes que l’enquête était loin d’être terminée. Les enquêteurs continuaient de passer au crible et d’évaluer les produits saisis.

Une enquête assistée par les autorités françaises et néerlandaises

police reconnaissance faciale ia prédire crime

L’enquête sur EncroChat qui a commencé en mars 2020 a été assistée par les autorités françaises et néerlandaises. Les données EncroChat ont été obtenues dans le cadre d’une enquête française. En collaboration avec les autorités néerlandaises, les enquêteurs allemands ont mis en place une équipe dite d’enquête commune. Cette dernière a réussi à décrypter des données sécurisées et donc à lire la communication entre les utilisateurs du service de communications cryptées EnchroChat.

EncroChat, qui comptait 60 000 utilisateurs l’année dernière, a maintenant été fermé. Cette plateforme de discussion a révélé des informations précieuses pour les enquêteurs. Des fournisseurs de drogue aux logisticiens de l’importation en passant par les distributeurs en Allemagne et jusqu’aux dealers, les enquêteurs ont pu identifier toutes les personnes impliquées dans ce réseau de trafic de drogue. Dans ces groupes de crime organisé, un suspect sur quatre serait armé. Ce qui en dit long sur leur niveau de dangerosité. 

Pin It on Pinterest