Alibaba Cloud vise les 100 % d’énergie propre pour ses data centers d’ici 2030

Alibaba Cloud est la filiale cloud du groupe Alibaba. Cette branche de technologie numérique a déclaré vouloir se lancer dans des objectifs de réduction d’émissions carbone. Pour ce faire, celle-ci envisage de mettre ses data centers à niveau.

Pour ses bâtiments, Alibaba Cloud se sert d’une technologie de pointe respectueuse de l’environnement. On citera, par exemple, l’usage d’un stockage d’électricité recyclable ou d’un refroidissement liquide. Ces deux éléments sont primordiaux dans une optique de réduction des émissions de carbone.

L’entreprise s’inspire ainsi de l’approvisionnement en énergies propres, éoliennes et solaires. Les outils de gestion du carbone font aussi l’objet d’une étude sérieuse. Le but reste, bien sûr, l’exploitation maximale des systèmes d’échange d’énergie. En parallèle, il est aussi capital de penser à la stabilité de l’énergie utilisée.

Alibaba Cloud mise sur différentes technologies vertes

Cette perspective pousse la société à sortir de sa zone de confort. Elle s’intéresse, à ce titre, au pompage de l’eau, qui est une méthode classique de conservation de l’énergie renouvelable. Alibaba Cloud se veut tirer profit de tout ce qu’offre l’environnement. C’est pour cela qu’elle a établi des infrastructures numériques à Ulanqab. Il s’agit d’une ville mongolienne où les températures chutent jusqu’à atteindre – 22 degrés Celcius. Cette alternative de système de refroidissement à l’air libre permet de réduire l’utilisation de machines pendant 10 mois par an.

De plus, Alibaba ne s’est pas contenté de cela. L’entreprise a décidé d’équiper ses data centers de la puce Yitian 710, pour une transition énergétique plus efficace. A titre de rappel, ce processeur est capable de contenir 60 milliards de transistors. Cela représente un taux d’efficacité énergétique 50 % plus élevé que ses homologues.

La puce fonctionne aujourd’hui avec les serveurs Panjiu produits par l’enseigne. Ces machines séparent le calcul du stockage pour une meilleure prise en charge des services cloud-native. Les logiciels qui se trouvent derrière les applications et qui ne nécessitent pas de serveurs physiques en sont l’illustration.

Par conséquent, les serveurs informatiques peuvent se focaliser dans le calcul de l’IA. D’ailleurs, cela est plus rentable à grande échelle, notamment en termes de déploiement de données. On peut aussi envisager de combiner les points forts de cet équipement pour entraîner les modèles d’IA. Puis, jusqu’à maintenant, un tel processus n’a pu être envisagé, en raison de sa consommation énergétique.

Une démarche qui s’insère dans la stratégie à long terme de l’entreprise

Shanyuan Gao, DG de la division des data centers Internet d’Alibaba Cloud Infrastructure, souligne l’importance des data centers écologiques pour les opérations durables de l’entreprise. « Dans notre datacenter de Hangzhou, les clusters de serveurs sont immergés dans un liquide de refroidissement spécialisé. Cela fait baisser rapidement la température du matériel informatique. Je pense que cette technologie sera diffusée dans toute la Chine et dans d’autres pays à l’avenir. » s’exprime-t-il.

Rappelons, par la même occasion, que le datacenter Zhangbei de la société se sert du refroidissement par immersion. Il s’agit de la première infrastructure à se servir de la technologie des pompes à chaleur en Chine. Cette initiative lui a valu un « certificat de consommation d’énergie verte » de la part du centre d’échage d’énergie électrique de Pékin, l’année dernière. Pour finir, n’oublions pas qu’Alibaba Cloud est, à ce jour, le plus gros acheteur d’énergie propre. En 2021, la société a acquis 269 gigawattheures en moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest