Accueil > Sécurité > Le Amazon Echo Dot Kids accusé de collecter les données d’enfants
amazon echo dot kids données

Le Amazon Echo Dot Kids accusé de collecter les données d’enfants

L’enceinte connectée pour enfants Amazon Echo Dot Kids collecte illégalement les données personnelles des enfants sans la permission de leurs parents. C’est ce qu’affirme une coallition de 19 groupes de protection de la confidentialité qui viennent de lancer une action collective contre la firme de Seattle.

Depuis 1998, aux Etats-Unis, le Children’s Online Privacy Protection Act (COPPA) limite les données que les entreprises peuvent collecter sur les enfants sans la permission explicite de leurs parents. Au cours des deux dernières décennies, la FTC a condamné trente entreprises pour avoir enfreint cette loi.

Avec son enceinte connectée Amazon Echo Dot Kids, destinée aux enfants, Amazon assure respecter le COPPA. La loi est mentionnée dans le procédure d’installation, et la permission des parents est demandée.

Cependant, une coallition de 19 groupes américains de protection du consommateur et de la confidentialité viennent de lancer un recours collectif  contre Amazon. Selon ces associations, le Amazon Echo Dot Kids Edition collecte illégalement les enregistrements vocaux et autres données personnelles des utilisateurs de moins de treize ans telles que leurs noms, leurs dates de naissance, leurs adresses postales ou leurs numéros de téléphone sans que les parents ne le sachent ou soient capables de supprimer ces informations.

Le Amazon Echo Dot Kids enfreint le COPPA selon 19 groupes de protection des la vie privée

Selon la plainte de 98 pages déposée à la justice, les permissions demandées durant l’installation ne sont pas suffisamment spécifiques. De plus, le portail en ligne manque d’un système efficace permettant de vérifier que le parent est bel et bien la personne qui donne sa permission.

Les groupes à l’origine de cette Class Action estiment par ailleurs qu’Amazon conserve les enregistrements vocaux des enfants plus longtemps que nécessaire et que les outils permettant aux parents de les supprimer ne fonctionnent pas correctement.

En outre, les plaignants estiment que le Echo Dot Kids permet aux développeurs tiers de collecter des données par le biais de leurs  » skills «  : l’équivalent des applications de smartphones pour les enceintes connectées Amazon. Or, cette collecte de données manque de transparence et enfreint potentiellement le COPPA.

Cette action collective s’inscrit dans une série de plaintes pressant la FTC de faire respecter la COPPA. Selon Josh Golin, directeur exécutif du groupe Campaign for a Commercial Free Childhood basé à Boston, il est urgent que des régulateurs soient chargés de surveiller que la loi sera respectée.

Ce n’est pas la première fois qu’un géant de la tech est accusé d’enfreindre la COPPA. Google a aussi été accusé concernant la collecte de données de mineurs par les applications Android, ainsi que par son service d’hébergement vidéo YouTube. L’un des auteurs de cette loi, le sénateur Edward Markey, envisage d’ailleurs d’envoyer une lettre à la FTC pour la sommer de prendre des mesures concernant le Echo Dot Kids Edition.

De son côté, Amazon affirme que son enceinte connectée pour enfant respecte scrupuleusement la COPPA. Pour l’heure, toutefois, la firme de Jeff Bezos n’a pas commenté les problèmes spécifiques énumérés par les plaignants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend