apple vision pro ere spatial computing

Apple Vision Pro et Spatial Computing : le début d’une nouvelle ère de l’informatique ?

Apple dévoile le Vision Pro, présenté comme son premier « Spatial Computer » ou ordinateur spatial. Si les autres GAFAM ont échoué à populariser les technologies immersives comme la VR et le métavers, la Pomme pourrait parvenir à initier une nouvelle ère de l’informatique. Voici pour quelles raisons.

Le 5 juin 2023, dans le cadre de sa Worldwide Developers Conference, Apple a dévoilé le Vision Pro : son casque de réalité augmentée attendu depuis de nombreuses années.

Toutefois, la Pomme ne présente pas son appareil comme un casque AR. Selon ses propres termes, il s’agit de son premier « Spatial Computer » ou ordinateur spatial.

Le métavers avec un nouveau nom ?

De prime abord, l’esprit critique pourrait penser qu’il s’agit d’une façon habile de se dissocier de la concurrence. Par le passé, plusieurs entreprises ont échoué dans leurs tentatives de démocratiser la réalité virtuelle et augmentée.

On peut notamment citer pour exemples Meta et son métavers, mais aussi le Microsoft Hololens ou le Google Glass. Or, ces différents produits n’ont pas rencontré le succès escompté.

En s’abstenant soigneusement de prononcer les termes « métavers » ou « réalité augmentée » au cours de son keynote, Apple peut chercher à faire table rase du passé et présenter son Vision Pro sous le jour de la nouveauté.

Cependant, l’entreprise californienne ne cherche pas seulement à se démarquer de ces échecs commerciaux. Selon un tweet du CEO Tim Cook publié après la présentation, ce nouvel appareil marque le début de « l’ère du Spatial Computing ».

L’informatique spatiale, prochaine étape après les PC et mobiles

Après le « Personal Computing » ou informatique personnel associé aux PC et Mac, et après le « Mobile Computing » (informatique mobile) popularisé par l’essor des smartphones et tablettes, le Vision Pro pourrait inaugurer la prochaine étape de l’évolution de l’informatique.

Cet appareil s’apparente à une paire de lunettes de ski, équipée d’une douzaine de caméras, cinq capteurs et deux écrans 4K. Il permet de s’immerger dans des expériences de réalité virtuelle comme les jeux vidéo, mais est principalement dédié à la réalité mixte et augmentée.

Les différentes caméras permettent de capturer des images et de les diffuser en temps réel sur les écrans. Ainsi, les différents éléments numériques tels que les applications ou les appels vidéo FaceTime apparaissent comme s’ils flottaient dans l’environnement physique de l’utilisateur.

Les applications peuvent être contrôlées par le regard, par des gestes de la main ou par le son de la voix. De façon plus traditionnelle, il est aussi possible d’utiliser un clavier et une souris.

apple facetime vision pro

Une fusion du monde physique et numérique

Par le terme de « Spatial Computer », Apple met en lumière la façon dont cet appareil permet aux mondes physiques et numériques de co-exister et d’interagir.

Plutôt que de devoir utiliser vos applications sur un écran d’ordinateur ou de mobile, le Vision Pro permet de les superposer à n’importe quel endroit autour de vous.

L’utilisateur peut par exemple projeter ses emails sur un mur, les faire flotter à sa gauche ou même les attacher à son poignet. De plus, les commandes gestuelles permettent d’interagir avec ces objets numériques comme s’ils étaient tangibles.

Ainsi, ce seul appareil permet de remplacer tous les écrans que vous utilisez y compris votre télé, votre tablette, votre smartwatch, votre téléphone et votre PC.

À une époque où les écrans et le numérique sont devenus omniprésents dans notre quotidien, cette approche d’informatique spatiale apparaît donc bel et bien comme une alternative pertinente.

En plus d’éviter d’avoir à dégainer son téléphone 1000 fois par jour ou d’avoir un téléviseur dans chaque pièce, le Vision Pro peut aussi offrir un vaste gain de productivité en supprimant les limites inhérentes à ces appareils physiques.

Après avoir revêtu ces lunettes, vous pouvez afficher autant d’applications que vous voulez, où vous voulez dans votre espace, et augmenter la taille comme bon vous semble. En un battement de cil, vous pourrez faire apparaître un immense écran de cinéma juste devant votre canapé.

apple vision pro cinéma

Comment Apple a résolu les problèmes de la VR/AR

Ces fonctionnalités étaient déjà proposées par les casques VR de Meta ou par le Hololens de Microsoft, mais les premiers testeurs ont été impressionnés par le Vision Pro.

Il semblerait qu’Apple soit parvenu à remédier aux problèmes qui ont empêché les casques VR et AR de séduire le grand public jusqu’à présent.

D’une part, la définition des écrans et des caméras est suffisamment élevée pour éviter tout effet de flou. Selon Nilay Patel de The Verge, il est par exemple tout à fait possible de lire du texte sur Safari.

De même, le journaliste n’a constaté aucune latence et même les images du monde extérieur retransmises par les caméras étaient nettes.

Tout en portant le casque, il a pu parler avec d’autres personnes présentes dans la pièce, se déplacer sans risquer de se cogner et même prendre des notes sur son téléphone. Ces tâches étaient impossibles avec un casque VR tel que le Meta Quest Pro.

En outre, la compatibilité avec toutes les applications iPhone et Mac dès le lancement va permettre au Vision Pro d’offrir beaucoup plus de contenus et d’utilité que les précédents appareils VR et AR.

Dès le déballage, les utilisateurs pourront consulter leurs mails, effectuer des appels FaceTime, envoyer des iMessages, naviguer sur le web, compléter des feuilles de tableur et se livrer à bien d’autres activités traditionnellement effectuées sur ordinateur ou mobile.

Ainsi, comme avec le Mac, l’iPhone ou la Watch auparavant, Apple pourrait réussir là où tous les autres ont échoué à démocratiser l’informatique spatiale grâce à une interface épurée, intuitive et simple d’accès.

Votre mamie bientôt équipée d’un Vision Pro ?

mamie apple vision pro

Pour l’heure, le prix de 3500 dollars et l’autonomie de seulement deux heures risquent de dissuader une majorité de consommateurs.

Néanmoins, cet appareil prévu pour le début 2024 aux Etats-Unis n’est que le premier modèle de cette nouvelle catégorie de produits : la première pour Apple depuis la Watch en 2015.

Cette dernière a essuyé de vives critiques à son lancement, au même titre que le premier iPhone. Pourtant, après quelques générations, les nombreux avantages de ces appareils ont fini par conquérir le coeur du grand public.

À l’aube de l’ère du smartphone, il était par exemple peu commun de regarder une série télévisée dans les transports sur son petit écran. Désormais, cette pratique est totalement ancrée dans les moeurs.

Au cours des années à venir, le prix va baisser et les performances du Vision Pro vont s’améliorer. Dans un futur proche, Apple pourrait réussir son pari de mettre un ordinateur sur vos yeux, ceux de votre famille et de vos amis

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *