arnaqueur tinder récidive

Arnaqueur de Tinder : une femme se fait avoir, alors qu’elle a vu le film Netflix

Une femme s’est fait escroquer par « l’arnaqueur de Tinder », alors même qu’elle avait vu le documentaire à son sujet sur Netflix. Découvrez comment la naïveté peut atteindre de tels sommets, et comment vous protéger des tentatives de phishing !

Personne n’est à l’abri du phishing et autres arnaques sur internet. Par naïveté ou excès de confiance, n’importe qui peut se faire piéger par un « brouteur » ou un cybercriminel.

En revanche, rares sont les personnes se laissant piéger par un escroc célèbre, condamné par la justice, et qui a même fait l’objet d’un documentaire sur Netflix. C’est pourtant ce qui est arrivé à une femme israélienne de 25 ans dénommée Iren Tranov…

Comme des millions de personnes dans le monde, l’intéressée s’était inscrite à des applications de rencontre. Elle espérait enfin trouver le grand amour, et couler des jours heureux en sa compagnie. Malheureusement, ce n’est pas ce que le destin lui réservait.

Un virement de 126 000 $ effectué de toute urgence

En « swipant » sur son smartphone pour trouver le prince charmant, Iren est soudain tombée sur un certain « Shimon Hayut ». Si vous êtes abonné à Netflix, vous avez peut-être déjà entendu ce nom.

Il s’agit du vrai nom de Simon Leviev, aussi surnommé « L’arnaqueur de Tinder ». Cet homme a dérobé des millions de dollars à des femmes du monde entier, en leur faisant croire qu’il était amoureux d’elles. Ses escroqueries rocambolesques ont d’ailleurs fait l’objet d’un documentaire sur Netflix sorti le 2 février 2022.

Bien qu’il ait été condamné suite à ses précédents méfaits, Shimon Hayut a profité d’une peine raccourcie pour bonne conduite et a donc été libéré. C’est ainsi qu’il a pu retourner sur Tinder pour faire ce qu’il fait le mieux : extorquer de l’argent à des femmes en jouant sur les sentiments.

Après avoir sympathisé avec Iren et commencé une romance, il lui a demandé de lui virer 126 000 dollars de toute urgence. Selon sa version, elle devait simplement avancer cet homme pour qu’il puisse acheter une voiture et lui offrir. Une occasion en or à ne pas manquer, d’après ses dires…

Quand l’escroc se fait passer pour une victime

La jeune Iren aurait pu être une simple victime de plus ajoutée à la longue liste, trompée par ce charmeur irrésistible. Toutefois, cette femme présente une différence avec les précédentes proies de Shimon Hayut : elle avait pourtant vu le documentaire Netflix

Interrogée par la télévision israélienne, Iren Tranov a expliqué que l’escroc l’a piégé en lui promettant que toutes les femmes ayant témoigné contre lui avaient menti. Il était en fait victime de leurs calomnies, et n’avait « rien d’un criminel à la recherche d’une proie ».

Il n’en fallait pas plus pour que la jeune femme le croie sur parole et lui accorde le Bon Dieu sans confession. Convaincue que le docu Netflix n’était qu’un tissu de mensonges, elle s’est empressée de lui envoyer les 126 000 dollars.

Quelle ne fut pas sa surprise en découvrant qu’elle s’était bel et bien fait arnaquer en profondeur. Une chose est certaine : Shimon Hayut est l’un des plus grands manipulateurs que le monde ait portés.

Toutefois, Iren a eu un peu plus de chances que les autres proies de l’escroc. Ce dernier s’est servi d’un chèque signé par une autre femme, également piégée, pour la rembourser.

Afin de vous protéger contre les risques de phishing, découvrez les meilleures pratiques à adopter sur le web. Et de manière générale, si une personne fait l’objet d’un documentaire complet sur ses arnaques diffusé dans le monde entier, mieux vaut éviter de lui faire confiance…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest