L'auteur de la tentative d'attaque contre les Data Center d'Amazon écope de 10 ans de prison

Tentative d’attaque contre un Data Center d’Amazon : 10 ans de prison pour l’auteur

Seth Aaron Pendley, un Texan qui voulait faire exploser un Data Center d’Amazon pour perturber Internet et bouleverser l’oligarchie, a été condamné à 10 ans de prison. Arrêté en avril dernier, il a plaidé coupable de tentative de destruction d’un bâtiment avec un explosif en juin.

Un projet divulgué en ligne, sur un forum

Selon des documents judiciaires, le FBI a été informé des discussions de Pendley sur un forum populaire avec des milices au sujet des violences et de l’émeute du 6 janvier au Capitole. Sur une plateforme de messagerie cryptée, l’homme évoquait plus tard son projet d’utiliser des explosifs pour attaquer les Data Center d’Amazon Web Services pour mettre hors service environ 70% d’Internet. 

Toujours selon les documents, Seth Aaron Pendley pensait en effet que le FBI, la CIA et d’autres agences utilisaient les serveurs d’AWS. L’objectif, a-t-il dit, était que le gouvernement américain réagisse violemment pour que la population le perçoive comme un régime de dictature. 

Multiplication des radicaux sur Internet

L'auteur de la tentative d'attaque contre les Data Center d'Amazon écope de 10 ans de prison

Dans un communiqué, Prerak Shah, le procureur américain par intérim, déplore la multiplication des radicaux sur Internet. Comme le révèle cette affaire, ceux-ci ne se contentent pas de débattre d’une question, mais réalisent les projets d’attaques évoqués. L’avocat assigné à Seth Aaron Pendley pour sa défense ne s’est pas encore exprimé sur cette affaire. 

Lors de son audition, Pendley affirmé qu’il s’était rendu à l’attaque du 6 janvier contre le Capitole avec un fusil de type AR à canon scié. Mais il aurait  laissé l’arme dans sa voiture. Il a déclaré qu’il n’était pas entré dans le bâtiment pendant que les partisans de Trump saccageaient les lieux. Pendley a été arrêté le 8 avril à Fort Worth après avoir ramassé ce qu’il pensait être des engins contenant des explosifs C-4. On lui aurait indiqué comment les armer. Mais l’attaque n’a jamais eu lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest