Accueil > Solutions Cloud > Amazon > AWS cède ses infrastructures en Chine pour respecter la réglementation
aws chine infrastructures

AWS cède ses infrastructures en Chine pour respecter la réglementation

Suite à un durcissement de la régulation en Chine, AWS, la filiale cloud computing d’Amazon, se voit contraint de revendre ses infrastructures à un partenaire local. La revente est estimée à 300 millions de dollars.

L’agence de presse Reuters a annoncé dans la matinée du 14 novembre 2017 qu’AWS, la filiale Cloud Computing d’Amazon avait été contrainte de revendre ses infrastructures en Chine pour respecter la nouvelle législation en place dans le pays. Toujours selon l’agence de presse, la revente a été effectuée auprès de Sinnet, un partenaire local qui a engagé un montant de 2 milliards de yuans, soit un peu plus de 300 millions de dollars.

AWS toujours actifs en Chine

Si la maison mère d’Amazon Web Services (AWS) ne s’est pas épanché sur le montant, elle a confirmé la revente de ses infrastructures à ce partenaire local. Dans un même temps, elle s’est targuée d’un communiqué publié sur le média spécialisé TechCrunch pour préciser qu’elle ne quittait pas le territoire :

“Non, AWS n’a pas vendu son activité en Chine et reste pleinement engagée auprès de ses clients chinois afin qu’ils continuent à bénéficier des services Cloud leaders sur le marché. La loi chinoise interdit aux sociétés étrangères de posséder ou d’exploiter certaines technologies afin de fournir des services Cloud. En conséquence, dans le but de se mettre en conformité avec la loi chinoise AWS a vendu certaines infrastructures physiques à Sinnet, son partenaire chinois de longue date et meilleur vendeur pour sa région AWS China (Beijing)[…]”

Ainsi la filiale AWS précise qu’elle dispose toujours de la propriété intellectuelle “dans le monde entier” pour l’ensemble de ses services.

Des infrastructures surveillées par le gouvernement chinois

C’était pour des questions légales que la filiale d’Amazon s’était engagée auprès d’hébergeurs comme Sinett dès son arrivée sur le territoire en décembre 2013.

Malgré tout, le changement de réglementation de la cybersécurité en Chine, mise en place en juin 2017, pénalise les acteurs étrangers qui doivent reproduire la décision d’AWS s’ils veulent continuer à opérer sur ce marché en pleine croissance. Les entreprises locales comme Alibaba ou Tencent semblent avantagées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend