La Bank of America révèle dépenser 1 milliard $ par an en cybersécurité

Brian Moynihan, PDG de Bank of America, a déclaré que la société avait augmenté ses dépenses en cybersécurité à plus d’un milliard de dollars par an.

Une dépense exponentielle

Brian Moynihan est PDG de Bank of America depuis plus de 11 ans et dit avoir vu le budget alloué à la cybersécurité augmenter au fil des années. Il déclare avoir dépensé 300 à 400 millions de dollars par an auparavant. Actuellement, la société a augmenté ce budget à plus d’un milliard de dollars par an. Les institutions qui les entourent ainsi que ses  pairs, mais aussi les parties contractantes dit-il dépensent autant que la Bank of America pour protéger leurs  systèmes informatiques.

En d’autres termes, la Bank of America causerait des dépenses à des tiers qui fournissent des services pour protéger la société. Il y a donc beaucoup d’argent dépensé, mais la Bank of America a fait le choix de travailler de concert avec tous ses collaborateurs, ce qui se révèle être un excellent atout pour la société. 

Toujours réévaluer et moderniser la défense en matière de cybersécurité

Des entreprises privées et des réseaux du gouvernement fédéral ont été frappés par une série de cyberattaques massives au cours des derniers mois. Parmi les plus récentes, celle de Colonial Pipeline, l’un des plus importants opérateurs dans l’industrie pétrolière aux États-Unis, et l’attaque de JBS Food, la plus grande entreprise de transformation de viande au monde. Cela a conduit les entreprises ainsi que les gouvernements à réévaluer et à moderniser leurs défenses en matière de cybersécurité

Ces attaques sont effectivement devenues une source de dommages économiques. Le mois dernier, le président Joe Biden a signé un décret visant à renforcer les défenses américaines en matière de cybersécurité. D’ailleurs, l’administration Biden considère désormais les attaques de ransomware comme une menace pour la sécurité nationale et déclare agir en conséquence.

Si le gouvernement doit travailler sur le problème, il incombe également au secteur privé de faire sa part. Anne Neuberger, conseillère adjointe à la sécurité nationale, a appelé les chefs d’entreprise dans une lettre ouverte à renforcer leurs défenses technologiques. « Le secteur privé a également la responsabilité critique de se protéger contre ces menaces », a-t-elle écrit.

Pin It on Pinterest