chatGPT
Computer hacker and computer software in the dark

ChatGPT : attention, vos discussions avec l’IA sont en vente sur le Dark Web

Plus de 100 000 comptes ChatGPT piratés sont désormais en vente sur le dark web. Découvrez comment les pirates exploitent ces données et protégez-vous contre les logiciels malveillants voleurs d’informations.

Dans un monde en constante évolution technologique, l’intelligence artificielle tient une place primordiale. Pourtant, avec cette avancée se glisse un danger : la cybercriminalité. Des hackers exploitent notamment les données de ChatGPT, un outil de conversation développé par OpenAI. Il est impératif de connaître les risques afin de protéger vos comptes.

Le pillage des comptes ChatGPT : une mine d’or pour les hackers

Il est stupéfiant de constater que les pirates informatiques ciblent maintenant les comptes ChatGPT. Ces bandits numériques, en quête de nouvelles opportunités, ont déniché un marché juteux : vendre des comptes ChatGPT volés sur le dark web. En effet, plus de 100 000 de ces comptes ont déjà été détournés grâce à des logiciels malveillants. Notamment en Asie-Pacifique, où 40% des comptes divulgués proviennent. L’Inde et les États-Unis figurent parmi les plus touchés, suivis de près par la France.

Ces hackers, une fois infiltrés, accèdent aux conversations et données des comptes ChatGPT. En un instant, une discussion anodine avec un ami virtuel alimenté par IA peut tomber entre de mauvaises mains. Ceci rappelle que les dialogues avec ces robots ne sont pas aussi sécurisés qu’on pourrait le croire. Il est donc préférable d’éviter d’y partager des informations sensibles.

Il est important de souligner qu’OpenAI n’est pas directement fautif dans ces violations. Les hackers utilisent des méthodes pernicieuses, souvent en déguisant des logiciels malveillants en liens ou pièces jointes inoffensifs, pour s’introduire dans les appareils des utilisateurs et subtiliser les données.

Les parades à mettre en œuvre pour sécuriser votre identité numérique

Heureusement, il existe des solutions pour sécuriser son identité numérique. D’abord, il est possible de désactiver l’historique des discussions dans ChatGPT. Cela se fait en quelques clics en accédant aux paramètres de votre compte. Notez qu’OpenAI conserve les nouvelles conversations 30 jours pour des contrôles d’abus, puis les supprime.

De plus, il est vital de protéger son identité en dehors de ChatGPT. Pour cela, surveillez fréquemment vos comptes bancaires et signalez immédiatement toute activité suspecte pour prévenir les fraudes. Placer une alerte de fraude et vérifier vos rapports de crédit sont également des mesures recommandées. Dans certains cas, un gel de crédit peut être judicieux. Considérez l’investissement dans un service de protection contre le vol d’identité. Ces services surveillent vos données personnelles et peuvent vous aider en cas de vol d’identité.

Soyez vigilant aux tentatives de phishing en étant méfiant vis-à-vis des demandes d’informations provenant de sources inconnues. Renforcez la sécurité de vos comptes en activant l’authentification à deux facteurs. Aussi, pensez à consulter régulièrement vos prestations de sécurité sociale pour vous prémunir contre la fraude. Un autre conseil précieux est de renforcer le mot de passe de votre comptes ChatGPT. Utilisez donc des mots de passe complexes et uniques pour plus de sécurité.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *