ChatGPT étudiants

ChatGPT massivement utilisé par les étudiants français, une prof dit STOP

L'impact grandissant de chez les étudiants français suscite l'inquiétude d'une enseignante qui interpelle la communauté académique.

L'avènement de ChatGPT a révolutionné la façon dont les étudiants français abordent leur apprentissage. Grâce à cette technologie avancée, ils ont désormais accès à une assistance immédiate et personnalisée pour leurs études. Cependant, cette circonstance souligne les risques potentiels d'une dépendance excessive à cet outil. Elle met en évidence les effets préjudiciables sur l'acquisition de connaissances et l'expression artistique des étudiants.

Utilisation de ChatGPT par les étudiants : polémique à l'IUT Charlemagne

Samuel Cruz-Lara, directeur de l'IUT Charlemagne, a notifié l'obligation pour environ 120 étudiants de première année du diplôme BUT. Cela consiste à rédiger une composition sur le thermalisme, dans le cadre du projet Nancy Thermal.

Selon lui, lors de l'évaluation des travaux de marketing, les enseignants chargés de la correction ont noté un usage excessif de l'outil ChatGPT. Il a affirmé que les copies des étudiants étaient dépourvues de toute erreur orthographique. De plus, les feuilles d'évaluation étaient composées de phrases élaborées.

Le directeur a ajouté que si plus de temps avait été disponible, ils auraient pu interroger les étudiants sur cette situation. Cependant, étant donné que l'année universitaire touche à sa fin et que leur emploi du temps est chargé, il leur est difficile de réagir. En concertation avec les autres correcteurs du module, la professeure responsable du cours a décidé de ne pas corriger l'épreuve écrite contestée.

ChatGPT : l'IUT rassure les étudiants et entame un dialogue sur son utilisation

Malgré tout, le directeur de l'IUT affirme sa confiance : « Les étudiants recevront une évaluation pour cette matière, ils ne seront pas pénalisés ».

« Ce phénomène prend des proportions inattendues, car nous ne sommes ni les seuls ni les premiers ». Cela a été déclaré par Samuel Cruz-Lara en réaction aux premiers articles parus.

En ce qui concerne l'avenir, le directeur de l'IUT a décidé de maintenir l'accès à ce genre d'outil depuis l'IUT. En revanche, il engagera une discussion avec les étudiants sur les avantages et les dangers, les guidant dans l'utilisation de ChatGPT.

Un réexamen des normes internes de l'IUT est également en cours de considération. Ainsi, un paragraphe supplémentaire sera ajouté aux règles existantes sur le plagiat. Cela consiste à traiter spécifiquement des outils d'IA, qui seront soumis aux mêmes sanctions que le plagiat.

Quant à l'Université de Lorraine, qui inclut l'IUT Charlemagne, aucune décision globale n'a encore été prise concernant l'exploitation de l'intelligence artificielle.

Attention aux pièges de l'outil d'IA : les étudiants face aux conséquences néfastes !

L'usage inapproprié de ChatGPT peut engendrer des répercussions préjudiciables pour les élèves. Tout d'abord, l'abus de cette technologie peut engendrer une dépendance. Par conséquent, cela pourrait les détourner des tâches plus cruciales. De surcroît, si les étudiants se fient excessivement à ChatGPT pour leurs travaux scolaires, cela peut entraver l'acquisition de compétences essentielles telles que la recherche, la réflexion critique et la rédaction.

Par ailleurs, le modèle de langage n'est pas sans faille. Ainsi, il peut fournir des informations erronées ou biaisées, ce qui risque de tromper les élèves. En outre, cela risque de ne pas développer leur capacité à évaluer de manière autonome les sources d'information. Enfin, l'interaction régulière avec cet outil d'IA peut amoindrir les compétences de communication interpersonnelle des élèves. Cela pourrait les priver de l'occasion d'apprendre et de s'exercer au travers d'interactions réelles avec leurs pairs et leurs professeurs.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *