virtualisation

Cloud computing et virtualisation : quelles sont les différences ?

Certes, le cloud computing et la virtualisation ne sont pas des termes interchangeables. Ils ne sont pas non plus deux critères de choix différents pour la création d’un environnement, d’un système ou des réseaux informatiques. Le cloud computing diffère sans doute de la virtualisation, mais quelles sont donc ces différences ?

Le cloud computing

Le cloud computing a donné un grand service aux entreprises. En fait, il permet à celles-ci de ne payer que ce qu’elles utilisent. En plus, à travers le cloud computing, les opérations sont sécurisées au plus haut niveau. Grâce à cette technologie, les utilisateurs bénéficient non seulement de l’automatisation via les fonctionnalités cloud intégrées mais aussi des innovations comme l’apprentissage automatique. Cela dit, l’informatique en nuage a apporté une importante révolution au sein des infrastructures. Il a supprimé les coûts matériels et logiciels et a permis à la place un accès aux ressources via Internet. Ses ressources comprennent notamment les services physiques et virtuels, les applications, le stockage de données, les outils de développement, les services alimentés par l’IA et les virtual machine (machine vurtuelle).

Les actifs cloud se conservent dans des data center et des fournisseurs de services cloud s’occupent de les gérer. Dès lors, le cloud computing peut fonctionner à travers deux secteurs. De un, sur des cloud publics proposés par des fournisseurs tels que Google Cloud, Microsoft Azure Cloud et Amazon Web Services. Et de deux, sur des clouds privés.

pcloud black friday 2022
metaverse

La virtualisation

La virtualisation consiste à créer des Virtual machine (VM ou machine virtuelle) superposées à un hôte. Les clients peuvent notamment créer plusieurs VM sur leurs ordinateurs ou serveurs de données à  l’aide d’un logiciel appelé hyperviseur.

En matière de cloud computing alors, la virtualisation même en est l’essence. En proposant une multitude de VM, les fournisseurs cloud tirent le meilleur profit de leurs data center et de leurs hôtes. Si bien que, la virtualisation permet une économie considérable de temps et d’argent. La raison est que, les VM peuvent basculer d’un hôte à un autre presque instantanément. Et ce, tout en évitant largement les menaces de temps d’arrêt.

Quelle différence entre cloud computing et virtualisation ?

L’évidence est celle-ci : le cloud computing n’existe pas sans la virtualisation. Dès lors, il existe des différences entre les deux concepts. Le premier, concerne uniquement les ressources informatiques qui sont accessibles à la demande via Internet. Le second, par contre, s’agit simplement de la création de virtual machine.

D’un autre côté, le cloud computing  englobe tout ce que le cloud offre réellement. Cela part du stockage de données à l’analyse de l’IA. Il se présente notamment aux clients sous forme d’infrastructure en tant que service (IaaS), de plateforme en tant que service et de logiciel en tant que service. Et, même si la virtualisation peut également être fournie aux clients en tant que tel, on l’utilise juste plus couramment comme « terme technique ». Cela dit, la virtualisation se résume par la simple manière d’utiliser les ressources matérielles dans la création des réseaux virtuels d’une part, et des machines virtuelles d’autre part.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest