Accueil > Cloud computing > Le Cloud va faire exploser la consommation d’énergie en Chine d’ici 2023
cloud électricité greenpeace chine

Le Cloud va faire exploser la consommation d’énergie en Chine d’ici 2023

L’industrie des Data Centers chinoise consomme énormément d’énergie, et cette consommation devrait exploser au fil des années à venir avec l’essor du Cloud ou de l’intelligence artificielle. Dans ce contexte, Greenpeace appelle la Chine à se tourner vers les énergies renouvelables pour alimenter ses centres de données…

En 2018, les émissions de carbone par l’industrie chinoise des Data Centers ont atteint 99 millions de tonnes. Selon une étude menée par Greenpeace, d’ici 2023, la consommation d’énergie de cette industrie devrait augmenter de 66%.

À elle seule pourrait, l’industrie chinoise des Data Centers pourrait ainsi consommer plus d’électricité que toute l’Australie en 2018. Cette explosion de la consommation est principalement liée à l’essor des technologies reposant sur les données telles que le Cloud Computing ou l’intelligence artificielle.

Rappelons en effet que la Chine compte rattraper les États-Unis dans le domaine de l’IA d’ici 2030. De même, le pays sera très bientôt l’un des plus larges marchés pour le Cloud Computing.

Greenpeace appelle la Chine à alimenter son Cloud grâce aux énergies renouvelables

éoliennes data center

Dans ce contexte, Greenpeace appelle la Chine à se tourner vers les énergies renouvelables telles que le vent et le soleil pour alimenter ses centres de données. À l’heure actuelle, 73% de l’énergie consommée par les Data Centers locaux est en effet fournie par le charbon.

Seuls 23% de cette électricité sont donc aujourd’hui générée par des énergies renouvelables. Or, selon l’étude, si l’industrie parvient à augmenter cette part à 30% d’ici 2023, elle pourrait éviter l’émission de 16 millions de tonnes de carbone. Cet objectif fixé par Greenpeace ne semble pas hors de portée, puisque la Chine envisage d’augmenter la part d’énergies non fossiles dans sa consommation à 20% d’ici 2030…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend