CMS : que faut-il savoir sur le sujet ?

Avant que le tout premier CMS ait vu le jour, toute entreprise qui voulait créer et gérer un site web devait appeler un développeur. Pourtant, à cette époque, cela exigeait d’importants budgets.

Il y a 20 ans, la création du CMS a permis à plusieurs entreprises de renforcer aisément leur présence digitale. Mais quoi il s’agit exactement.

CMS : définition

Tout d’abord, CMS est l’acronyme de Content Management System qui signifie « système de gestion de contenu » en français. Dès lors, un système de gestion de contenu est la toute première application logicielle qui a permis à un utilisateur Web de créer et administrer un site web sans faire appel à un développeur web. Cela touche tout ce qui est contenu numérique, que ce soit une page, un article ou d’autres fichiers. Un utilisateur a, grâce au CMS, une opportunité de créer une boutique en ligne par exemple, sans obligatoirement avoir des connaissances en Informatique. Le système est ainsi destiné à tout utilisateur Web qui désire créer, gérer et optimiser son expérience numérique.

pcloud black friday 2022

Fonctionnalités clés

Le Content Management System présente effectivement de nombreuses fonctionnalités clés, à commencer par la gestion de contenu qui explique son appellation. Celle-ci facilite la création, la modification et la gestion de tous les contenus du site web. Par ailleurs, le CMS permet d’automatiser la présentation des contenus en fonction de l’appareil utilisé par l’utilisateur que ce soit tablette, ordinateur portable ou téléphone.

En termes d’intégration, la solution s’appuie sur des API afin de connecter les contenus à d’autres applications externes telles que les outils CRM, ERP. En outre, la personnalisation se pose également comme une fonctionnalité ultime. A cet effet, l’utilisateur peut cibler des visiteurs uniques et le faire par lieu, par personnalité ou même individuellement.

Voici aussi deux autres fonctions qui rendent le système convivial : le commerce et Google Analytics. Effectivement, une présentation marketing personnalisée peut être liée au CMS et il offre une plus vaste visibilité avec Google Analytics. D’autre part, la gouvernance, l’évolutivité, la performance et la stabilité sont des mots directeurs du système. De plus, l’utilisateur dispose d’un support multilingue et d’un support formation/fournisseur pour aider les clients à fonctionner au-delà d’un niveau basique.

Quels sont les avantages d’un CMS ?

Un site web est indéniablement utile pour toute entreprise. Comme expliqué déjà précédemment, l’apparition du CMS a rendu accessible la création de sites web pour tout utilisateur. Et ce, même si celui-ci n’a aucune connaissance technique. Dès lors, son utilisation présente nombreux avantages. Tout d’abord, l’utilisateur dispose d’une personnalisation ultra avancée grâce à l’installation de plug-ins.

En plus, cette solution est économique car elle ne nécessite pas d’appel à prestataire. Puis, le système permet une mise en ligne plus rapide et plus facile d’un site web. D’ailleurs, les utilisateurs ont la possibilité de publier du contenu plus régulièrement et ce, grâce à quelques clics seulement. Cela concerne également les images, les contenus interactifs, les formulaires de contacts ainsi que les captures d’e-mails dont l’intégration devient plus simple.

L’optimisation du référencement naturel ou SEO, par ailleurs, permet au site web de répondre aux exigences des moteurs de recherche. Il existe également un grand avantage au niveau du travail collaboratif. En fait, sur CMS, les rôles sont bien définis : utilisateurs, administrateur, éditeur, ou abonné, ce qui rend la collaboration plus facile. Et enfin mais le plus important de tous, la sécurité est largement renforcée. C’est parce que tous les CMS proviennent de développeurs web professionnels.

Comment choisir son CMS ?

Un CMS doit correspondre à la nature et l’activité de l’entreprise d’où réside ici le facteur de choix. Quelques questions doivent donc se poser sur les besoins précis de l’organisation avant de choisir la solution adaptée.

Quels sont les besoins à long terme ?

Après le choix de la solution, il est nécessaire de toujours anticiper les évolutions futures de l’organisation pour savoir si celle-ci serait capable de s’adapter. Par exemple, un ajout d’une partie blog pourrait être utile pour booster le référencement naturel du site web. Dans des cas même, il serait envisageable d’installer des plug-ins de marketing automation. Cela offrira la possibilité d’envoyer automatiquement une newsletter ou se connecter à un CRM comme Salesfore. Dès lors, un CMS professionnel pourrait aller jusqu’à créer un portail client. Cela dit, les possibilités sont interminables.

Quel budget envisager pour créer un site avec un CMS ?

Cette question est difficile à répondre car le budget de création d’un site dépend de plusieurs facteurs. Cela peut s’agir de sa taille ou son objectif, à priori. Néanmoins, il existe des investissements obligatoires pour tout genre dont l’achat d’un nom de domaine et la souscription d’une solution d’hébergement.

Pour une PME, elle aura certainement besoin d’un site internet qui présente ses offres et qui lui permet de générer des leads qualifiés. Pour cela, un hébergement mutualisé avec un forfait professionnel et un CMS classique suffiront. Dès lors, en moyenne, le montage de ce type de site requerra un investissement initial de  1 200 € à 7 000 €, selon la complexité du projet. Par contre, une plus grande entreprise rencontre des enjeux plus grands. Elle doit planifier une solution qui répond plusieurs conditions comme la puissance, la haute sécurité, les sauvegardes régulières de données dans un cloud crypté. La gestion des droits d’administration, l’hébergement rapide et international s’ajoutent aussi à la liste.

Choisir entre logiciel « open source » et « propriétaire »

Vers les années 2000, les systèmes open source sont apparus en premier. En gros, ces derniers concernent des logiciels gratuits mais qui proposent une version payante pour ceux qui veulent plus de fonctionnalités. Dès lors, avec un système de gestion de contenu open source, le code HTML est accessible par l’utilisateur. De ce fait, les optimisations sont entièrement permises notamment au niveau du SEO.

Les CMS propriétaires, en revanche, ne sont apparues que plus récemment. En général, ceux-ci fonctionnent avec un abonnement payant, mais sont pour autant, plus faciles à utiliser. En fait, ils présentent une interface ludique et intuitive, ce qui les rend idéaux pour un début d’activité ou un mini-site temporaire. Par contre, l’utilisateur devient totalement dépendant de la plateforme. Cela signifie qu’il n’a pas accès au code source. Or, conséquemment, ceci limite non seulement les options de personnalisation marketing mais aussi l’optimisation.

Les CMS les plus populaires du marché

Bien que la liste et les choix sont tellement vastes, voici quelques solutions qui se posent comme les plus populaires du marché aujourd’hui.

WordPress
Sans aucun doute, WordPress est actuellement le CMS le plus connu et le plus prisé. Open source, cette solution présente de nombreux avantages. En matière d’extensions par exemple, elle offre nombreux templates et plug-ins totalement gratuits. Puis, la solution est polyvalente à souhait, s’adaptant à un grand nombre de besoins allant du blog d’entreprise au site e-commerce. Par ailleurs, elle rassemble une communauté ultra active où on crée souvent des plug-ins et effectue également des mises à jour régulières.

Néanmoins, WordPress présente aussi quelques inconvénients. Premièrement, il a peu de fonctionnalités natives. De ce fait, l’utilisateur est obligé d’ajouter des plug-ins indispensables pour optimiser son référencement naturel. Deuxièmement, certaines de ses extensions peuvent provoquer des problèmes d’incompatibilité les unes entre les autres. Et pour finir, sa prise en main est plus ou moins complexe. Cela dit, installer et utiliser WordPress n’est pas toujours simple. Dès fois même, cela nécessite l’intervention d’un professionnel.

Drupal
Après WordPress, Drupal est aussi un des plus appréciés. Certes, il est beaucoup plus long et complexe à gérer que ses concurrents. Cependant, celui-ci est vivement recommandé pour les projets web avancés. Gratuité, rapidité et forte sécurité sont ses principaux atouts.

Squarespace
Squarespace est un CMS propriétaire populaire en provenance des Etats-Unis. C’est notamment grâce à son côté intuitif facilitant son administration. Dès lors, il convient plutôt à la création de sites plus simples à cause de ses possibilités de personnalisation limitées.

Les prérequis pour installer un CMS

Le choix de l’hébergeur est une étape cruciale avant de passer au CMS. En fait, c’est celui qui va stocker les contenus, les fichiers ainsi que les bases de données nécessaires. En ce contexte, Hostinger et OVH figurent parmi les hébergeurs les plus populaires.
Ensuite, il essentiel de bien vérifier si le CMS est pris en charge par l’hébergeur sélectionné.

L’étape suivante est le choix du nom de domaine et de l’adresse du site web. Une fois ces étapes réalisées, il suffit ensuite d’installer le CMS et commencer à éditer le site web.

En tout, un CMS à un utilisateur quelconque de créer et de gérer un site web même si celui-ci ne dispose d’aucune connaissance technique en langage informatique. Un CMS, de par ses fonctionnalités, fournit à celui qui l’opte une grande liberté de création et de maintenance. Et ce, sans forcément consulter un développeur web. Cela dit, un CMS ou système de gestion de contenu permet à une entreprise de renforcer la présence en ligne d’une entreprise tout en la simplifiant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest