5 bons conseils pour protéger votre vie privée sous Linux

Comme tous les systèmes d’exploitation, Linux présente des risques et des vulnérabilités qui peuvent être exploités. Voici comment les gérer.

Nous avons tous entendu cette affirmation d’une manière ou d’une autre. Le fait est que cette affirmation n’est rien d’autre qu’un mythe. Une autre idée fausse courante est que la vie privée est entièrement prise en charge par Linus Torvalds et son équipe de tortues ninja.

En réalité, tous les systèmes d’exploitation, comme les personnes qui les utilisent, présentent de nombreux risques et vulnérabilités pouvant être exploités.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des mesures de base à prendre pour tenter d’atténuer ces risques. Bien qu’il ne faille jamais se laisser bercer par un faux sentiment de sécurité, ces mesures vous apporteront une plus grande tranquillité d’esprit. Elles peuvent même vous rappeler un élément si simple qu’il a été négligé au moment de l’installation. Allons-y !

1. Protégez votre compte grâce à un mot de passe

Cette étape devrait être obligatoire au moment de l’installation. Il est toutefois utile de s’assurer que vous utilisez un mot de passe fort. Non seulement fort en termes de complexité mais aussi en longueur. Si vous êtes administrateur informatique au travail ou (par défaut) à la maison, veillez à appliquer des règles strictes en matière de mots de passe. Il suffit d’une seule machine vulnérable sur votre réseau pour provoquer l’apocalypse.

Aussi ridicule que cela puisse paraître, assurez-vous que les mots de passe ne sont pas écrits non plus. Il n’est pas rare de trouver un post-it collé à un écran avec le mot de passe écrit dessus. Si votre mot de passe doit être complexe, il doit aussi être relativement facile à retenir. L’utilisation d’anagrammes ou de sigles peut être utile dans ce cas. Par exemple, « Aux armes citoyens, formez vos bataillons, marchons, marchons. » pourrait être condensé en « Oac,fvb2m. » (Toutes nos excuses si c’est votre mot de passe).

Vous pouvez voir à quel point il est facile de commencer à constituer un mot de passe fort, facile à retenir et complexe.

2. Cryptez vos données

Le cryptage de vos données est primordial. Dans le cas malheureux où votre appareil serait volé, le voleur pourrait retirer votre disque dur et le brancher sur un autre appareil. Cela leur donnerait accès à vos archives de photos de chats. Ubuntu propose deux niveaux de cryptage. Cryptage de l’ensemble de votre disque dur ou seulement de votre dossier personnel.

Les options ci-dessus crypteront l’ensemble de votre disque avec une clé de sécurité. Vous devrez entrer la clé de sécurité à chaque fois que l’ordinateur démarrera. Ainsi, personne ne pourra parcourir votre appareil, et encore moins consulter vos fichiers.

3. Assurez-vous que votre système est à jour

Au moment de l’installation d’Ubuntu, vous auriez remarqué une option permettant de télécharger les mises à jour pendant l’installation. La raison en est que depuis la mise à disposition de la version de base téléchargeable d’Ubuntu, quelques mises à jour du système et de la sécurité critique ont pu être effectuées. C’est un signe qui montre à quel point il est essentiel et important de mettre à jour votre système. Si vous voulez être sélectif quant aux mises à jour à appliquer, vous pouvez récupérer le Software Updater dans l’application Ubuntu Software.

Elle segmente les mises à jour en mises à jour de sécurité et autres mises à jour. Le minimum absolu est de s’assurer que toutes les mises à jour de sécurité sont à jour. Les autres comprendront des corrections de bugs importants et des mises à jour de la base Ubuntu, si elles sont disponibles.

4. Utiliser un VPN

Il existe pléthore d’options VPN disponibles à l’heure actuelle. Beaucoup d’entre eux ont des clients Linux disponibles en natif. Un VPN dissimule et crypte votre trafic Internet. Ainsi, toute votre activité en ligne est apparemment brouillée pour quiconque tenterait d’intercepter votre trafic. En outre, certains VPN peuvent manipuler ou usurper votre adresse IP. L’utilisation d’un VPN pour linux vous fait virtuellement apparaître comme étant dans un lieu ou un pays différent. Cela peut s’avérer utile dans un certain nombre de scénarios, notamment les jeux en ligne.

5. Verrouillage de l’écran

C’est quelque chose qui doit être traité avec une bonne dose d’impulsivité. Votre verrouillage d’écran doit être un réflexe. C’est encore plus important dans les situations où vous vous trouvez dans un lieu public, ou dans un bureau partagé. Le raccourci clavier pour verrouiller manuellement votre écran sur Ubuntu est aussi simple que Ctrl + Alt + L.

En cas d’échec, vous devez vous assurer que votre écran se verrouille lorsque l’économiseur d’écran est activé. Vous pouvez trouver ces paramètres en naviguant vers Brightness & Lock sous Settings dans Ubuntu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest