Un courtier du Dark Web devient indic du FBI

Dark Web : un courtier devient indic’ du FBI

Des documents judiciaires récemment publiés révèlent comment un courtier du Dark Web a agi comme informateur pour le FBI. Il a en effet livré des informations comme quoi un client aurait conclu un contrat d’assassinat avec un tueur à gages.

Un courtier du Dark Web en mode indic’

En 2020, dans l’État de Washington, un courtier du Dark Web agissant sous couvert d’anonymat a livré des informations sur une tentative d’assassinat au FBI. Il déclare aux agents que les personnes ciblées seraient réellement en danger. Les « clients » qui ont engagé le sicaire souhaitent réellement la mort des cibles et qu’il ne s’agirait aucunement d’une simple histoire d’escroquerie, déclare-t-il. L’indic’ déclare qu’il s’agissait d’un contrat à 5 000 dollars (0,53 bitcoin), payé au courtier le 4 février 2020.

Un mandat de perquisition sur cette affaire a révélé quelques informations. Les preuves de paiement par exemple auraient permis aux agents d’identifier les clients. L’identité de la cible aurait également contribué à connaître les commanditaires même si, sur le Dark Web, leur anonymat est total. L’administrateur du site confirme avoir reçu une « commande d’assassinat » visant une cible établie à Bellevue – Washington. La cible état une femme, travaillant dans une société dans la ville indiquée. Elle serait mère de trois enfants.

Identification de la cible d’une tentative d’assassinat

Les informations fournies par le courtier ont permis aux agents du FBI d’identifier la cible. Suite à quoi, l’enquête a pu commencer. Son interrogatoire a révélé les relations extraconjugales de son mari, dont la nouvelle partenaire lui aurait demandé 5 000 dollars à un certain moment. Un mandat de perquisition a été délivré pour les comptes de messagerie Microsoft et Gmail de cette nouvelle partenaire. Cela a permis au FBI d’identifier cette femme comme principal suspect dans cette tentative de meurtre.

Un courtier du Dark Web devient indic du FBI

Lors de son interrogatoire, cette femme aurait avoué aux enquêteurs avoir conclu un contrat avec un tueur à gages sur le Dark Web. Elle a livré quelques détails sur la façon dont elle a caché son identité, comme l’utilisation d’un téléphone ancien ou encore la navigation via Tor sur Internet. Elle a également choisi un mode de paiement qui ne nécessite aucune pièce d’identité comme le permis de conduire ou autre. La suspecte déclare également avoir voulu annuler ce contrat, sans succès.

Les exécuteurs arrêtés

En s’apercevant que le contrat n’a pas été honoré, la suspecte a contacté le courrier (qui est aussi l’indic’ du FBI). Ce dernier l’aurait informé que le tueur engagé avait été arrêté par le FBI. Ce courtier aurait fourni des informations sur d’autres contrats d’assassinat aux agents. Mais aucun détail n’est disponible pour ces autres affaires. Il faut savoir que les contrats d’assassinat sur le Dark Web relèvent le plus souvent d’une escroquerie, mais pas toujours, comme le prouve cette affaire. 

L’année dernière également, Europol a déclaré qu’un Italien avait payé un tueur à gages 12 000 dollars en cryptomonnaie pour agresser une ex-petite amie avec de l’acide et la mettre dans un fauteuil roulant. Europol a réussi à retracer le paiement et à empêcher l’attaque. 

Pin It on Pinterest