data scientist google big data bonheur

Un Data Scientist de Google révèle le secret du bonheur grâce au Big Data

Un ancien Data Scientist de Google s’est basé sur le Big Data pour découvrir les secrets du bonheur et du succès. Découvrez comment être heureux, comment trouver l’amour et comment faire fortune selon les données…

On sait déjà que le Big Data permet aux entreprises de prendre de meilleures décisions. Et s’il était possible de l’utiliser pour atteindre le bonheur et le succès dans sa vie personnelle ?

C’est l’idée de Seth Stephens-Davidowitz, ancien Data Scientist de Google. Son nouveau livre, intitulé « Don’t Trust Your Gut », commence par la phrase : « vous pouvez prendre de meilleures décisions de vie. Le Big Data peut vous aider ».

Après avoir constaté l’efficacité du Big Data dans le domaine du baseball ou de la finance, de la Silicon Valley ou du monde du business, Seth a voulu tenter de l’appliquer aux décisions personnelles pour lesquelles nous sommes tous dans l’hésitation.

Afin de découvrir les réponses à des questions comme « qu’est-ce qui prédit un mariage heureux ? » ou « comment devenir riche ? », cet expert a miné de vastes volumes de données.

Les hommes mentent, mais pas les chiffres

Invité par le podcast Next Big Idea, Seth a révélé quelques informations sur ce sujet passionnant. Selon lui, les faits les plus basiques sur le monde sont tout simplement dissimulés à notre regard.

Auparavant, il avait déjà écrit un livre sur les secrets pouvant être découverts grâce au Big Data sur des sujets comme la sexualité ou le racisme. La plupart des gens mentent ou dissimulent ce qu’ils pensent vraiment.

En outre, beaucoup de gens cachent leur fortune ou l’exagèrent. Il est donc très difficile de savoir où circule vraiment l’argent. Et les médias contribuent à cette confusion en attirant l’attention sur des histoires à sensation.

Par exemple, si l’on se fie aux magazines, tous les entrepreneurs à succès ont la vingtaine. En réalité, les médias les choisissent avec soin, car un jeune homme faisant fortune est un meilleur sujet d’article. Dans le monde réel, l’âge moyen des entrepreneurs à succès est de 42 ans.

Le fonctionnement du monde est donc déformé dans nos yeux. Et c’est la raison pour laquelle le Big Data est si utile pour prendre des décisions.

Comment trouver l’amour via les sites de rencontre ?

Le livre de Seth Stephens-Davidowitz s’interroge notamment sur la façon dont la Data Science peut aider à trouver l’amour. Notamment sur le web.

En analysant les données du site de rencontre OkCupid, Christian Rudder a découvert qu’il est possible d’augmenter ses chances de succès en étant extrême.

Une personne avec un style très particulier pourra rencontrer le succès sur les sites de rencontre en ligne, car certaines personnes seront très attirées par elle. Or, le but du dating est justement de trouver une personne qui vous trouve superbe plutôt que d’être considéré comme passable par tout le monde.

Quels sont les secrets d’un mariage heureux ?

Le livre de Seth Stephens-Davidowitz évoque aussi une étude menée par Samantha Joel et 85 autres scientifiques à partir d’un ensemble de données de plus de 11 000 couples. Son but était de prédire les ingrédients d’une relation amoureuse réussie.

Toutefois, cette étude démontre principalement qu’il est très difficile de prédire le bonheur en amour. Il est très compliqué de prédire si deux personnes seront heureuses ensemble à long terme.

L’un des auteurs de l’étude, interrogé par Seth Stephens-Davidowitz, avoue avoir fini par tirer la conclusion que les relations sont des systèmes chaotiques similaires à la météo. Les moindres changements dans les conditions initiales peuvent avoir des conséquences désastreuses ou au contraire se révéler bénéfiques.

Néanmoins, l’étude suggère qu’un facteur augmente fortement les chances d’être heureux dans une relation amoureuse. Il s’agit d’être heureux en dehors de cette relation.

Une personne étant généralement heureuse dans la vie le sera également dans sa relation amoureuse. Il semble donc important de se développer personnellement avant de chercher le bonheur auprès d’autrui.

Quelles sont les bonnes décisions en tant que parent ?

Concernant la parentalité, Seth cite une étude menée par l’un de ses anciens professeurs dénommé Raj Chetty. Aux côtés d’autres chercheurs, il a analysé les données de dizaines de millions de contribuables américains.

Leur but était de mesurer à quel point le quartier dans lequel un enfant grandit influence son devenir. Pour le savoir, les chercheurs ont notamment comparé les enfants de mêmes familles ayant déménagé à un certain âge.

Cette étude a permis de découvrir que vivre dans certains quartiers apporte un avantage dans tout ce qui peut être mesuré à partir des données liées aux impôts. Ceci englobe les revenus, l’éducation, ou encore le mariage à un certain âge.

À partir de cette étude de Raj Chetty, Seth conclut que le choix du quartier où éduquer son enfant est la seule décision véritablement cruciale en tant que parent. Pour le reste, les choix pris par les parents ont peu d’impact sur le destin de leurs enfants.

Quelles sont les clés du succès pour une entreprise ?

Au sujet du succès de l’entrepreneuriat, le livre de Seth Stephens-Davidowitz révèle que les données mettent fin à plusieurs mythes. La jeunesse n’est pas toujours un avantage. En réalité, les chances de succès en tant qu’entrepreneur augmentent à l’âge de 60 ans.

De même, être un « outsider » n’est pas toujours un avantage. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, être trop proche d’un domaine n’est pas forcément un obstacle à la créativité dans la résolution de problèmes. Les données démontrent au contraire que les chances de succès augmentent à mesure que l’on est proche d’un domaine.

Enfin, les données donnent tort à Paul Graham concernant le pouvoir des marginaux. Dans un essai, ce Britannique affirmait que ne pas avoir de succès était un avantage lors de la création d’une entreprise. En réalité, les données démontrent que la plupart des entrepreneurs à succès étaient déjà parmi les 0,1% des plus hauts revenus quand ils ont commencé leur entreprise.

Le Big Data semble mettre en lumière une formule pour le succès d’une entreprise. Le secret serait de passer de nombreuses années à maîtriser un domaine très spécifique, puis de prouver sa valeur dans ce domaine, et enfin de créer son business.

La recette du bonheur humain

Comme le souligne Seth dans son ouvrage, le PIB a doublé au fil des cinquante dernières années, de nouvelles technologies nous permettent d’apprendre et de communiquer plus facilement, mais nous ne sommes pas plus heureux qu’autrefois. Alors que 30% des Américains se décrivaient comme très heureux en 1972, le pourcentage est toujours le même 50 ans plus tard.

Le Big Data peut-il révéler la recette du bonheur ? Deux économistes britanniques ont décidé de profiter de l’essor des smartphones pour interroger des milliers de personnes sur leur niveau de bonheur.

Ils ont constitué un ensemble de données sur plus de 60 000 personnes, et plus de 3 millions de « points de bonheur ». À partir de ces données, ils ont mené plusieurs études pour déterminer ce qui tend à rendre les gens plus heureux.

L’ancien Data Scientist avoue lui-même avoir apporté plusieurs changements à sa vie personnelle après avoir lu les résultats de cette étude. L’un des principaux enseignements est l’importance de l’activité.

Les activités apportant beaucoup de bonheur ont tendance à nécessiter beaucoup d’énergie : marcher, faire de l’exercice, chasser, pécher, escalader, ou même se déplacer pour aller voir un spectacle ou visiter un musée.

Au contraire, les personnes dont les loisirs nécessitent peu d’énergie se disent généralement malheureuses. Ceci concerne les activités comme la navigation sur internet, regarder la télévision, lire, ou encore jouer sur le téléphone. En conclusion, les activités dynamiques sont celles qui mènent au bonheur !

Comme le met en lumière le livre « Don’t Trust Your Gut » de Seth Stephens-Davidowitz, la Data Science révèle de surprenantes vérités sur le bonheur humain, le succès professionnel ou les relations amoureuses. Libre à vous de choisir d’adopter un mode de vie « data-driven » pour vous épanouir et prendre de meilleures décisions !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest