Accueil > Analytics > Dataiku : la startup française de l’IA lève 101 millions de dollars
dataiku levée fonds

Dataiku : la startup française de l’IA lève 101 millions de dollars

Dataiku, la startup française qui développe une plateforme de créations d’intelligences artificielles, vient de lever 101 millions de dollars dans le cadre d’une quatrième levée de fonds menée par Iconiq Capital. Ceci va lui permettre de financer son expansion en Asie et en Australie, après avoir conquis l’Europe et les Etats-Unis.

Depuis sa fondation en 2013, Dataiku développe un logiciel permettant aux entreprises de créer leurs propres intelligences artificielles. L’objectif ? Aider les entreprises à gagner en autonomie et à maîtriser les nouvelles technologies qu’elles utilisent sans avoir à recruter de Data Scientists ou d’ingénieurs en IA. En créant leurs propres outils, les entreprises peuvent aussi se distinguer de la concurrence.

La plateforme peut par exemple servir à l’optimisation d’approvisionnement ou de production, à la gestion de relation clients, ou encore à la définition d’une stratégie marketing. Les secteurs d’application sont nombreux et variés.

Fin 2018, Dataiku compte plus de 200 clients dans le monde pour un total de 20 000 utilisateurs. On ignore toutefois quelle proportion d’entreprises utilise la version payante, et combien d’entre elles se contentent de la version gratuite.

Ce 20 décembre 2018, Dataiku annonce une quatrième levée de fonds à hauteur de 101 millions de dollars. Au total, depuis sa fondation, la startup a donc levé 146 millions de dollars.

Dataiku à la conquête de l’Asie et de l’Australie

Ce tour de table est mené par Iconiq Capital, avec le soutien d’Alven Capital, Battery Ventures, Dawn Capital et FirstMark Capital. Précisons que le fonds d’investissement Iconiq Capital compte parmi ses clients le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, ou encore le PDG de Twitter, Jack Dorsey.

Selon Florian Douetteau, fondateur et PDG de Dataiku, cette levée de fonds va permettre à la startup de financer son expansion. Dès 2019, elle prévoit notamment d’ouvrir de nouveaux bureaux à Sydney et Singapour, et de doubler son effectif qui regroupe actuellement 200 salariés.

Concernant les ambitions à long terme, Dataiku compte entrer en Bourse d’ici deux à trois ans, réaliser un chiffre d’affaires ” à neuf chiffres “, et employer 1000 personnes. L’entrée en Bourse pourrait se faire à Paris ou New York et éventuellement sous forme d’ICO (levée de fonds en cryptomonnaies).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend