Le déploiement de la 5G s’accélère en France

Lancée en France en 2020 dans le but de fournir aux populations une connexion internet de meilleure qualité, la 5G est actuellement utilisée par plus de 5 millions de personnes, soit 6 % des abonnés des réseaux mobiles. On peut donc dire sans se tromper que son déploiement s’accélère de plus en plus, et qu’elle devrait couvrir tout le territoire national d’ici quelques années.

La 5G : qu’est-ce que c’est ?

Commercialisée en France depuis la fin d’année 2020 par les principaux opérateurs mobiles (SFR, Orange, Bouygues Telecom), la 5 G est la cinquième génération de téléphonie mobile. Elle a été déjà déployée dans plusieurs villes dans lesquelles les populations peuvent y accéder en souscrivant à un abonnement téléphonique 5G.

Les raisons du lancement de la 5G

Avec l’utilisation accrue d’internet enregistrée ces dernières années, la mise en place d’un réseau internet plus performant était une nécessité. En effet, la consommation des données a augmenté ces dernières années de 40 % selon les opérateurs mobiles. À ce rythme, nous tendons vers une saturation de la 4G dans deux ans dans les zones denses telles que les grandes villes, les aéroports, les gares, les stades. Pour éviter cet état de choses, la 5G a été déployée afin de permettre aux populations de continuer à profiter des avantages de la connexion internet.

Le niveau de déploiement de la 5G

Depuis son lancement, le déploiement de la 5G se fait progressivement sur l’ensemble du territoire, notamment dans les grandes agglomérations et les grandes villes où le risque de saturation est élevé. Pour cela, à l’automne, 310 MHz des 3,5 GHz consacrés à la 5G ont été vendus aux enchères aux principaux opérateurs mobiles. Orange en a acheté 90, SFR 80, Free et Bouygues Telecom 70 chacun. Par ailleurs, chaque opérateur peut basculer en 5 G sur les fréquences 700, 800, 900 MHz, et 1,8, 2,1, et 2,6 GHz de la 4G.

À la date du 30 septembre 2022, l’ARCEP qui est l’organisme chargé de la régulation des télécoms dénombrait 4682 sites 5G ouverts par Orange, 6885 par SFR, 8714 par Bouygues Telecom, et 15 242 par Free. C’est donc ce dernier qui dispose actuellement du plus grand réseau 5G en France. Par ailleurs, à cette même date, toutes les grandes agglomérations et villes bénéficiaient déjà de la 5G. Pour plus de détails, veuillez consulter la carte de déploiement de la 5G de l’ARCEP à l’adresse : https://www.arcep.fr/cartes-et-donnes/nos-cartes/5g/derniers-chiffres.html.

Les avantages de la 5G

L’utilisation de la 5G permet de bénéficier d’un meilleur débit, et d’un temps de latence plus réduit. Par ailleurs, elle offre une grande densité de connexion.

Le débit

En adoptant la 5G, vous bénéficierez d’une vitesse de connexion plus élevée. En effet, elle offre un débit 10 fois supérieur à celui de la 4G, et peut permettre à terme de recevoir jusqu’à 1 Gb/s et d’émettre jusqu’à 300 Mb/s.

La latence

La latence est le temps qui s’écoule entre une commande et sa matérialisation à l’écran. En adoptant la 5G, vous bénéficierez d’une latence plus réduite qui pourrait passer de 10 à 1 ms. Très important, cela permettrait de discuter beaucoup plus rapidement.

La densité

L’un des principaux avantages de la 5G est qu’elle est capable de couvrir une plus grande densité d’appareils. En effet, elle peut supporter au minimum 1 million d’appareils par kilomètre carré. En d’autres termes, elle offre une densité de connexion 10 fois supérieure à celle de la 4 G. Dans un contexte d’utilisation accrue des objets connectés, une telle avancée est sans doute à saluer.

Les conditions à remplir pour bénéficier de la 5G

Pour bénéficier de la connexion 5G, trois conditions doivent être remplies. La première comme vous pouvez le deviner est d’habiter dans une ville où la 5 G a été déployée. Ensuite, vous devez souscrire à un forfait 5G chez un opérateur mobile de votre choix. Enfin, vous devez disposer d’un smartphone compatible avec la 5G.

Les composantes de la 5G

Pour fonctionner, un réseau a besoin de deux éléments, à savoir : les antennes via lesquelles il émet des signaux et les fréquences.

Les fréquences de la 5G

Trois bandes de fréquence ont été retenues pour la 5G. Il s’agit notamment de :

  • La bande 3,5 GHz : attribuée exclusivement à la 5 G, elle est sa bande cœur, c’est-à-dire celle qui offre une montée en débit significative ;
  • Les bandes 4G : comme leur nom l’indique, ce sont des fréquences attribuées à la 4 G. Il s’agit donc des bandes 700 MHz, 800, MHz, 900 MHz, 1,8 GHz, 2,1 GHz, 2,6 GHz. Les plus basses couvrent de plus de grandes distances, ce qui permet de limiter le déploiement des antennes relais. Elles sont plus adaptées aux zones rurales, et fonctionnent bien à l’intérieur des bâtiments. Toutefois, elles offrent un débit plus faible. Les plus élevés en revanche couvrent de surfaces plus réduites, et sont plus adaptés aux milieux urbains où elles assurent un meilleur débit ;
  • La bande 26 GHz : jamais utilisée dans la téléphonie mobile, cette bande offre des fréquences très élevées qualifiées d’ondes millimétriques. Ultraperforamante, elle génère des débits très élevés, mais présente l’inconvénient d’une faible portée, et d’une faible pénétration des bâtiments.

Les antennes de la 5G

La communication via les fréquences est relayée par les antennes. Il est donc indispensable de déployer des antennes adaptées aux fréquences 5 G. Pour cela, les opérateurs mobiles se sont appuyés dans un premier temps sur les supports disponibles, c’est-à-dire les pylônes utilisés pour la 4G. Ensuite, ils ont commencé à installer des antennes spécifiques à la 5G, appelées Massive MIMO. Très performantes, elles sont équipées de plusieurs connecteurs, et peuvent couvrir un grand nombre d’utilisateurs. En effet, contrairement aux autres antennes qui répandent des ondes dans une zone bien délimitée, elles émettent un signal ciblé à chaque utilisateur de la 5G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest