Accueil > Sécurité > Données : Facebook risque une amende de 5 milliards $ par la FTC
facebook amende ftc

Données : Facebook risque une amende de 5 milliards $ par la FTC

Facebook estime risquer une amende d’un montant maximal de 5 milliards de dollars, suite à l’enquête menée par la FTC sur ses pratiques de collecte et de partage de données après le scandale de l’affaire Cambridge Analytica.

En 2018, suite aux révélations du scandale Cambridge Analytica, la Federal Trade Commission américaine annonçait l’ouverture d’une enquête sur les pratiques de Facebook en matière de confidentialité des données personnelles. Son objectif principal était de vérifier si Facebook avait violé le décret de consentement, daté de 2011, obligeant le réseau social à recevoir la permission explicite des utilisateurs avant de partager leurs données avec des tiers.

Ce mercredi 24 avril 2019, dans le cadre de l’annonce de ses résultats financiers pour le premier trimestre 2019, Facebook vient de dévoiler les lourdes conséquences à prévoir de cette enquête. La firme déclare ainsi mettre de côté  » de 3 à 5 milliards de dollars  » en guise de dépense contingente  » en lien avec l’enquête de la FTC « . Pour l’heure, il ne s’agit toutefois que d’une estimation et Facebook avoue ne pas être en mesure de déterminer quand et comment se déterminera cette enquête.

Facebook risque une amende historique à cause de ses pratiques de partage de données

Par le passé, l’entreprise de Mark Zuckerberg a déjà écopé d’amendes en lien avec ses pratiques de collecte de données. Toutefois, aucune de ces sanctions n’a atteint un montant si colossal. En décembre 2018, la firme avait du payer un totale 10 millions d’euros à l’Italian Competition Authority pour avoir enfreint le  » Consumer Code  » italien. Auparavant, en octobre 2018, le Royaume-Uni lui avait infligé une amende de 500 000 £ pour complicité dans l’affaire Cambridge Analytica.

Si la FTC inflige bel et bien une amende de 5 milliards de dollars à Facebook, ce sera sans doute la sanction la plus importante en lien avec ce scandale. Cependant, la firme n’est certainement pas au bout de ses peines puisque le bruit court que la Securities and Exchange Commission, le FBI et le DoJ enquêtent eux aussi sur le géant des réseaux sociaux.

De plus, depuis l’affaire Cambridge Analytica, d’autres scandales en lien avec la collecte et le partage de données ont entaché l’image de Facebook. En mars 2019, une enquête pénale a été ouverte sur ses pratiques de partage de données avec de nombreuses entreprises de la Silicon Valley…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend