Enfants hackers : tout savoir sur ce fléau qui prend de l’ampleur

Enfants hackers : tout savoir sur ce fléau qui prend de l’ampleur

Les experts soulèvent un fléau qui prend de l’ampleur dans le paysage de la cybersécurité, les enfants hackers. Pourquoi de plus en plus d’enfants deviennent pirates informatiques ? Qu’est-ce qui les pousse à entrer dans le côté obscur du Web ?

Des enfants hackers derrière certaines des grandes attaques de ces dernières années

Une simple recherche sur Internet suffit pour avoir la longue liste des attaques perpétrées par de de jeunes hackers ces dernières années. L’année dernière, le gang de hacker Lapsus$ a réussi à pirater de grandes entreprises technologiques comme Microsoft et voler près de 14 millions de dollars.

L’enquête a permis de révéler que le groupe était dirigé par un adolescent de 16 ans. Deux ans plus tôt, le piratage massif de Twitter en 2020 a été orchestré par Graham Ivan Clark, âgé de seulement 17 ans au moment des faits. Elon Musk, Bill Gates, Barack Obama ou encore Joe Biden faisaient partie de ces victimes.

Jake Davis, alias Topiary, était un ancien membre du collectif de hacktivists de hackers Anonymous. À l’âge de 18 ans, Davis a été arrêté en juillet 2011 pour des activités cybercriminelles, notamment pour des cyber-raids et le piratage de sites Web gouvernementaux. Dans un interview, Davis révèle avoir commencé à explorer Internet vers 13 ans.

Enfants hackers : qu’est-ce qui les pousse dans ce monde ?

Les enfants sont par nature des êtres curieux. Bien que le piratage puisse avoir une connotation négative, en particulier en ce qui concerne les enfants, ce n’est souvent pas la motivation. De nombreux adolescents sont attirés par la technologie et explorent le hacking ainsi que des sites dangereux par curiosité

Une récente étude montre que 70 % des enfants passent au moins trois heures par jour sur des appareils numériques. Environ la moitié seulement des parents utilisent des applications de contrôle parental ou surveillent les enfants lorsqu’ils utilisent des appareils numériques. D’autres encore accordent moins d’attention au comportement numérique de leurs enfants.

Beaucoup, en particulier ceux qui ont des aptitudes techniques et une propension naturelle pour la pensée critique et la résolution de problèmes, explorent le piratage pour comprendre le fonctionnement des systèmes. Cette exploration leur permet aussi de satisfaire leur curiosité.

Impressionner les amis 

Le quotidien britannique The Guardian a publié le rapport d’une récente étude portant sur la question. La recherche, menée par National Crime Agency (organisme dédiée à la lutte contre le crime organisé au Royaume-Uni) a révélé que les enfants hackers pirataient aussi et surtout pour impressionner leurs amis.

Ils sont plutôt motivés par l’idéalisme que par l’argent, rapportent les chercheurs qui ont interrogé des enfants (à partir de 12 ans) arrêtés pour des délits liés à l’informatique. « Relever le défi, faire ses preuves auprès du groupe et la satisfaction intellectuelle sont des motivations plus importantes que le gain financier », indique le rapport.

Alors que la curiosité, la pression des pairs et la nécessité de défier la technologie jouent un rôle crucial dans la stimulation des enfants vers le piratage, une exposition non supervisée au paysage numérique les rend également vulnérables à l’exploitation

Pour aller plus loin, Hacker:HUNTER, une série documentaire en quatre parties, réalisée par Hugo Berkeley, Didi Mae Hand et Lara Maysa Ingram, explore comment les enfants se familiarisent avec le monde du piratage. Le documentaire décortique également la position que le système pénal adopte à l’égard des délinquants mineurs et, enfin, soulève la question de savoir s’il y a une issue. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *