Equinix lance Tinkerbell, une plateforme d’automatisation Bare Metal en open source

La plateforme open source Tinkerbell est utilisée par Equinix pour provisionner des milliers de serveurs par jour pour son activité Bare Metal as a Service, désormais appelée Equinix Metal.

Un intérêt croissant pour Tinkerbell

L’année dernière, Equinix acquiert Packet, un fournisseur de Cloud Bare Metal et a bénéficié de la technologie d’automatisation de l’infrastructure de Packet. Cela a rendu l’expérience de provisionnement de serveurs Bare Metal similaire à celle du provisionnement de VM dans un Cloud public.

La société a ouvert le logiciel sous la licence  permissive Apache 2.0 en mai dernier, ce qui lui a permis d’être inclus dans des projets commerciaux propriétaires. En novembre, le logiciel a été placé sous l’égide de la Linux Foundation en tant que projet Cloud Native Computing Foundation. Les responsables chez Equinix Metal évoquent  un intérêt croissant pour Tinkerbell depuis que le projet a été intégré à la CNCF.

Pas de version commerciale pour entreprise

Actuellement, il n’existe aucune version commerciale pour entreprise de Tinkerbell, bien que cela reste une possibilité ultérieurement. Cependant, le cas échéant, cela ne viendra probablement pas d’Equinix. Cette semaine, Equinix a annoncé de nouvelles fonctionnalités et capacités de Tinkerbell. L’annonce était plus un rapport d’étape qu’une nouvelle version. 

Bien que toutes les nouvelles fonctionnalités soient fonctionnelles, aucune d’entre elles n’a subi suffisamment de tests pour être considérée comme prête pour la production. Equinix les a présentés comme quelque chose qui s’apparente à une version bêta, ou une preuve de concept, pour susciter l’intérêt des développeurs.

Des fonctionnalités ambitieuses

Hook, par exemple, est un nouvel environnement d’installation de système d’exploitation en mémoire destiné à remplacer à terme OSIE (Operating System Installation Environment), l’un des cinq microservices qui composent Tinkerbell. Hook réduira le temps nécessaire pour déployer des systèmes d’exploitation en plus d’une dizaine d’autres déjà pris en charge par Tinkerbell.

Pour ajouter un système d’exploitation non pris en charge, cela pouvait réduire le temps nécessaire de quelques semaines à quelques heures, et Equinix prévoit de l’utiliser par défaut au cours du deuxième trimestre. L’utilisateur peut choisir entre OSIE ou Hook. Hook est beaucoup plus rapide, mais il n’a pas encore été soumis au même type de charge qu’OSIE. Des tests internes sont en cours pour un meilleur fonctionnement de Hook sous charge.

Tinkerbell propose également une prise en charge provisoire de l’API de cluster, un API de style Kubernetes pour la création, la configuration et la gestion de cluster. Equinix a ajouté un peu d’interface pour que les gens puissent la tester avant de déterminer de façon exacte comment cela va s’inscrire dans le paradigme un peu plus tard. Mais il semble y avoir beaucoup d’intérêt en allant au-delà du simple provisionnement et en allant jusqu’à la pile en cours d’exécution complète.

Pin It on Pinterest