UFC QUE CHOISIR

France : cette pratique ignoble des 10 sites les plus visités enfin révélée

Vos données sont récupérées par plus de 1000 entités lors de vos visites sur internet. C’est la conclusion de la récente étude de l’UFC-Que Choisir. Cette pratique, connu aussi sous le nom « pistage » permet aux sites de mieux cibler leurs campagnes. Comme quoi, on n’est pas totalement en sécurité sur internet.

Leboncoin, Orange, Cdiscount, et beaucoup d’autres. Ces sites de références sont les plus visités en France. Oui, ils fournissent des informations intéressantes pour les internautes. Toutefois, ces sites aspirent les données des visiteurs. Et l’UFC-Que Choisir s’est focalisé sur cette situation. Ils ont analysé le flux des informations durant les navigations sur ces pages Web. Selon cette expérience, les données personnelles ont été récoltées, et transmises à 4332 reprises. Cette tendance impacte de plus en plus la vie privée sur internet.

Les mines d’or des réseaux sociaux

Vous avez déjà accepté les « cookies » sur internet, au moins une fois dans votre vie. C’est ce pop-up, qui se lance dès vos premières secondes sur une page web. Les moins attentifs ont tendance à les approuver, sans lire les moindres informations. Pourtant, ces « cookies » sont les clés pour accéder à vos données personnelles.

En effet, il sera plus facile de dresser votre profil numérique, à partir des sites que vous visitez chaque jour. Vos habitudes en ligne (achats, préférences, centres d’intérêt, etc.) seront alors enregistrées, et retransmises vers des entités tierces. Selon l’étude de l’UFC-Que Choisir, 1040 entités vont aspirer vos données après une seule visite. Les réseaux sociaux (TikTok, Instagram, Facebook) sont les plus cités. En effet, ce sont les terrains de jeu des publicités ciblées. Et le pistage est la clé pour mieux orienter les prospections. Et ce n’est qu’un exemple.

« La quasi-totalité des tierces parties collectant les données sont inconnues des consommateurs » une des conclusions de l’UFC-Que Choisir.

Une violation de la vie privée sur internet ?

Tout passe à travers les « cookies ». L’internaute a le choix de les accepter ou non. Ce « consentement » part d’une bonne intention. Toutefois, les informations concernant ces « cookies » sont très floues sur la majorité des sites. Les moins expérimentés ont tendance à les valider bêtement. Cependant, il est très difficile de supprimer les données collectées par les entités tierces.

Après les visites sur les sites, l’UFC-Que Choisir s’est focalisé sur le sujet. Des spécialistes ont essayé de tracer le flux des données. Ils n’ont trouvé que 923 adresses mail sur les 1040 entités. Mais cette situation n’a pas découragé les experts de l’UFC-Que Choisir. Ces derniers ont envoyé des courriels, contenant une demande de suppression des données privées, vers ces entités. Certains ont considéré la requête, d’autres n’ont même pas lu le mail.

Seuls 7 % des entités ont voulu collaborer avec l’intéressé. Ces sites proposent une démarche simple pour supprimer les données. Les autres demandaient des compléments d’information pour déclencher le processus. Mais ces requêtes sont souvent difficiles pour un simple internaute.

Le reste a ignoré l’annonce, laissant les mails dans l’oubli. Et selon les règlements du RGPD, ces demandes sont annulées au bout de 30 jours. Comme quoi, ces sites connaissent les réglementations en vigueur, et ils ont choisi de les négliger.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *