L'Europe de l'Est, capitale mondiale du Dark Web

Cryptomonnaie : l’Europe de l’Est, capitale mondiale du Dark Web

Selon les recherches de la société Chainalysis, une quantité importante de cryptomonnaies transite par les marchés du Dark Web en Europe de l’Est. Ce dernier serait également le plus grand expéditeur de trafic web vers des sites frauduleux. 

La plus grande part du marché de cryptomonnaie sur le Dark Web

L’Europe de l’Est utilise activement la cryptomonnaie à des fins illicites, a déclaré la société d’analyse de blockchain dans un récent rapport. Sur 41 milliards de dollars de volume total de transactions, 1,4% ont été envoyés à diverses entités illicites. Il s’agit de la deuxième part la plus élevée au monde après l’Amérique latine. En fait, l’Europe de l’Est représente plus d’activités sur le marché mondial du Darknet que toute autre région. La plupart de cette activité se déroule sur Hydra Marketplace, qui, selon l’estimation de Chainalysis, est le sixième service en termes de volume de cryptomonnaie dans la région. 

La recherche a révélé que l’Ukraine représente la majeure partie de cette activité. Le pays envoie plus de trafic que tout autre pays. La moitié des cryptomonnaie envoyée à des adresses frauduleuses d’Europe de l’est profitent à la pyramide financière Finiko. Il s’agit d’un système de Ponzi basé en Russie qui s’est effondré en juillet 2021. Finiko a reçu plus de 1,5 milliard de dollars de bitcoins entre décembre 2019 et août 2021, les investisseurs promettant des rendements de 30% par mois en investissant dans Ethereum et Tether.

L’Europe de l’Est aussi leader mondial des ransomwares

L'Europe de l'Est, capitale mondiale du Dark Web

Deux pays dominent le marché dans cette région d’Europe de l’Est : l’Ukraine et la Russie. Au cours de l’année écoulée, la Russie a envoyé plus de 16,8 milliards de dollars de cryptomonnaie et reçu 16,6 milliards de dollars. L’Ukraine, elle, a envoyé 8,2 milliards de dollars et reçu 8 milliards de dollars. Environ 85% de tous les volumes de transactions dans la région au cours de l’année écoulée étaient des transferts de taille professionnelle de plus de 10 000 dollars de cryptomonnaies.

L’Europe de l’Est est également le leader mondial des ransomwares, a déclaré Chainalysis dans son rapport. Plus de 23% des fonds reçus des adresses de ransomware étaient liés à la région. Les opportunités économiques plus faibles combinées au parrainage des activités de piratage par le gouvernement et l’alphabétisation des jeunes en haute technologie est identifié comme la possible raison de ce taux élevé de piratage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest