Accueil > Analytics > Comment Facebook a contribué à la révolution du Big Data
facebook open source big data

Comment Facebook a contribué à la révolution du Big Data

Alors que Facebook fête ses 15 ans le 4 février 2019, découvrez comment l’entreprise américaine a révolutionné le monde de l’informatique. Par le biais de nombreuses innovations développées en interne puis partagées en Open Source, la firme de Mark Zuckerberg a contribué à l’essor du Big Data.

Si Facebook se retrouve souvent au coeur de l’actualité, c’est bien souvent à cause de ses frasques. Entre les fuites de données massives, la propagation de Fake News ou l’affaire Cambridge Analytica, l’entreprise de Mark Zuckerberg s’est forgé une réputation déplorable en matière de cybersécurité et de protection des données.

Cependant, alors que Facebook fête ses 15 ans le 4 février 2019, il convient de rappeler que la firme a aussi contribué de façon très positive à l’évolution de l’informatique. Aujourd’hui, de nombreuses applications populaires comme Netflix et Uber reposent sur des technologies créées par Facebook avant d’être partagées en Open Source avec le monde entier.

On peut tout d’abord citer la base de données distribuée Cassandra, créée en interne par Facebook avant d’être partagée avec le reste du monde en 2008. Aujourd’hui, Cassandra est la onzième base de données la plus populaire à l’échelle mondiale. Elle est notamment utilisée par Apple, Netflix, Instagram et Uber.

Même si Google et Amazon avaient déjà créé leurs propres bases de données distribuées, Facebook est le premier à avoir partagé sa création. De même, Facebook a contribué au développement de la plateforme de data-crunching Hadoop que l’on considère aujourd’hui comme la principale plateforme de Big Data. On peut donc dire que Facebook a fortement contribué à la démocratisation du Big Data.

Facebook : Cassandra, Open Compute Project, React, GraphQL… des innovations Open Source massivement utilisées

facebook open source zuckerberg

En outre, l’entreprise américaine a beaucoup investi dans la recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle au cours des dernières années afin d’exploiter plus efficacement les données à sa disposition et a également partagé certains de ses travaux. En 2015, la firme a proposé des implémentations open-source de certains de ses algorithmes IA prévus pour une utilisation avec la plateforme Torch. Ce n’est qu’un an plus tard que Google a ouvert son moteur IA TensorFlow. Facebook a aussi financé le développement de la variante PyTorch de Torch, qui est aujourd’hui le troisième framework IA le plus populaire.

Toujours pour répondre à ses besoins personnels, Facebook a aussi imaginé des concepts de serveurs et de Data Centers capables de prendre en charge les données des millions d’utilisateurs de son réseau social. Elle a par exemple eu l’idée d’exposer des Data Centers à l’air libre pour les refroidir à moindre coût, ou des serveurs modulaires dont les composants peuvent être modifiés très facilement.

Là encore, ces différentes idées ont été partagées en 2011 par l’intermédiaire du Open Compute Project. Rapidement, des vendeurs comme le Taïwanais Quanta ont commencé à vendre des ordinateurs basés sur les designs de Facebook. D’autres entreprises comme Rackspace, Microsoft et Apple ont aussi contribué au projet en proposant leurs propres concepts.

En 2013, Facebook a lancé React : une bibliothèque de code open source utilisée par de nombreuses entreprises pour créer des interfaces de site web similaire à des applications natives. Il s’agit aujourd’hui de la bibliothèque la plus utilisée pour la création d’applications  » front-end « . Elle est notamment utilisée par Airbnb, Netflix et Walmart.

Pour finir, on peut aussi citer le langage de programmation GraphQL, créé par Facebook pour permettre la communication entre les applications et les serveurs. Ce langage est maintenant utilisé par un grand nombre d’entreprises.

En conclusion, Facebook est une entreprise qui a énormément contribué à l’essor du Big Data en proposant ses innovations en open-source. De la façon dont les Data Centers et les serveurs sont conçus à la façon dont les données sont stockées en passant par la manière dont les interfaces web sont développées, la firme de Mark Zuckerberg a laissé son empreinte indélébile sur le monde de l’informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend