Pourquoi faire appel à un consultant en cybersécurité ?

Discipline très technique, la cybersécurité demande à la fois des connaissances en informatique, une veille technologique, des notions juridiques, etc. Un consultant en cybersécurité est un expert dans tous ces domaines. Celui-ci met à profit son expertise pour protéger le data center et l'architecture réseau d'une organisation. En l'absence des compétences en interne, l'externalisation demeure la meilleure option pour renforcer la sécurité de son système informatique.

La cybersécurité représente un sujet d'actualité dans les organisations. En 2022 et 2023, les hackers ciblent notamment les collectivités territoriales, les établissements de santé et les PME. Plusieurs facteurs ont contribué à la recrudescence des cyberattaques en entreprise. L'essor du commerce en ligne et le stockage de données sur le figurent parmi ces facteurs.

Une cyberattaque risque de paralyser l'activité entière d'une entreprise, voire de provoquer un chômage technique chez les structures plus fragiles. Au-delà de la réputation entachée de l'organisation, elle peut également encourir des sanctions dans le cadre du RGPD. Face à la complexité de la sécurité des données, plusieurs structures choisissent l'externalisation en faisant appel à un consultant en cybersécurité. Le travail du consultant s'adapte aux besoins et budgets de son mandataire. Néanmoins, son embauche demeure une solution avantageuse au vu des coûts engendrés par une attaque.

Des professionnels très demandés dans le contexte actuel

Selon le rapport du cabinet Asterès, la France a enregistré 385 000 attaques réussies en 2022. Le cabinet évalue ces cyberattaques à 2 milliards d'euros. Le phénomène touche toutes les organisations : institutions publiques, associations, entreprises de toutes tailles, etc. Néanmoins, les PME/TPE et les collectivités territoriales sont les plus exposées ces dernières années.

Les cyberattaques provoquent des dommages de toutes sortes. Dans certains cas, les pirates volent des données sensibles et monnaient leur restitution. D'autres usurpent l'identité pour effectuer des fraudes.

Dans cette nouvelle ère de la digitalisation, les cyberattaques deviennent un phénomène récurrent. Pour cause, les données sont désormais stockées sur le cloud, les collaborateurs y accèdent grâce à des appareils connectés. Des données sensibles comme les informations financières se trouvent dans cet espace de stockage.

Dans ce contexte, la sécurisation des données devient un enjeu stratégique pour les entreprises. Elles ont besoin d'experts en cybersécurité, dont le consultant, pour assurer cette démarche. Ils assurent la sécurité du système informatique et tous ses composants.

Pourtant, nous assistons à une pénurie de talents dans le domaine. La France recense actuellement 15 000 postes à pourvoir. C'est pourquoi le secteur figure bien dans le plan d'investissement France 2030 de l'État.

Les missions des professionnels de la cybersécurité consistent généralement à faire un audit du système d'information. La détection des failles permet de mettre en place différentes mesures pour renforcer la sécurité des données. Ces missions semblent faciles en apparence, cependant elles demandent de la tolérance au stress, de la proactivité en cas de crise et d'une capacité à résoudre les problèmes.

Un secteur en constante évolution

Sachant que les technologies utilisées par les pirates évoluent, le professionnel en cybersécurité, consultant ou autre, doit également s'adapter. Dans ce secteur, la formation continue et la veille technologique deviennent même obligatoires.

Cette constante évolution figure dans les arguments des recruteurs et des écoles pour séduire les candidats. Une nouvelle technique d'attaque se produit systématiquement dans ce domaine, forçant les organisations à adapter leur mécanisme de défense.

La cybersécurité étant un domaine très vaste, tous les profils ont leur place pour y travailler. Néanmoins, les experts en cybersécurité peuvent être répartis en quatre catégories :

  • consultant en cybersécurité : il s'agit de la profession la plus répandue. Son rôle consiste à évaluer les risques cyber et proposer des solutions adaptées. L'accompagnement figure également dans ses missions. Certaines structures font appel à ses services pour la sensibilisation et la formation de ses collaborateurs.
  • auditeur en cybersécurité : son rôle se rapproche de celui du consultant. Cependant, l'auditeur se concentre sur la réalisation des tests, l'évaluation du système de sécurité, la simulation d'intrusions, etc.
  • analyste situation : celui-ci travaille généralement pour les autorités gouvernementales ou les entreprises de cybersécurité. Sa mission consiste à analyser les modes opératoires des malfaiteurs afin d'anticiper leurs attaques.
  • responsable de la sécurité des systèmes d'information : ce métier s'exerce généralement en interne. Il lui revient de définir la politique globale de sécurité du système informatique de son organisation. Il veille également à sa bonne application.

Les métiers du secteur sont fortement valorisés. À titre d'exemple, un ingénieur en cybersécurité peut commencer sa carrière à partir de 4000 euros par mois. Il reste moins de 3 mois au chômage après l'obtention de son diplôme.

Quel rôle du consultant en cybersécurité en entreprise ?

Au départ, la cybersécurité était un enjeu pour les grands groupes. Cependant, les pirates s'attaquent désormais à des petites structures. Ceci explique sans doute le fait qu'une offre sur cinq dans le secteur provient des PME et TPE.

Le recrutement d'un consultant en cybersécurité représente la meilleure option si l'entreprise ne dispose pas des ressources en interne. Cet expert est mandaté par son client pour une mission sur le long terme ou bien le temps du déploiement d'un projet.

Le degré d'intervention du consultant dépend du niveau de maturité numérique de l'organisation. Un consultant peut intervenir sur plusieurs fronts. Il élabore des solutions techniques pour prévenir les cybermenaces, il met en place de nouvelles méthodes d'analyse des risques, il réalise un audit des risques encourus par l'organisation, etc.

Chaque entreprise présente des spécificités en matière de cybersécurité. Ceci dépend de leur niveau de digitalisation, de l'architecture de leur système d'information, etc. Habitué à ces différentes situations, un consultant tient compte de tous ces paramètres dans la mise en place d'une politique de sécurité.

Il faut être force de proposition pour exercer ce métier. Pour cause, les pirates utilisent toujours de nouvelles technologies sophistiquées. Il revient au consultant de proposer des logiciels sécurisés et d'autres matériels à son client. La polyvalence figure parmi les grandes qualités d'un consultant. Au-delà de ses missions techniques, il mène également des campagnes de sensibilisation et de formation du personnel pour limiter les risques de cyberattaque.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *