Faux livres écrits par l’IA : Amazon est dépassée et ne sait plus quoi faire

Les faux livres générés par l’intelligence artificielle se multiplient sur la plateforme Amazon. Ils séduisent les lecteurs par leurs couvertures soignées et leurs titres accrocheurs, mais déçoivent ensuite par la médiocrité de leur contenu. Le géant américain de l’e-commerce peine à trouver des solutions face à ce phénomène.

Plus de 1000 ouvrages d’un auteur en moins de 2 ans

Les outils d’IA générative, comme ChatGPT, permettent de créer des livres en un temps record.  Certains s’en servent pour produire rapidement des ouvrages destinés à générer des revenus sur Amazon. Allan Trevor est un auteur célèbre dans le milieu. En moins de deux ans depuis la sortie de son premier livre fin janvier 2022, il a publié environ 1200 ouvrages.

Par ailleurs, il aborde un large éventail de sujets : coaching, cuisine, trading et explore même des thématiques plus sulfureuses. On trouve par exemple un ouvrage au titre évocateur « La Triade Noire À l’extrême : Tout Sur Les Psychopathes Pervers, Les Sociopathes Et Les Narcissiques » ou encore « Kama sutra postures brutales ».

De plus, ses livres sont disponibles dans diverses langues et proposés en format numérique ainsi qu’en version papier.  Pourtant, Allan Trevor n’existe pas réellement. C’est un faux écrivain proposant des créations générées par intelligence artificielle.

Des faux avis, avant l’arrivée de vrais avis

Ulrich Genisson, auteur de « Bonjour Keto : ma nouvelle vie 100 % cétogène sans sucre et sans frustration » a constaté une augmentation alarmante du nombre de concurrents imaginaires sur Amazon. Allan Trevor n’est pas le seul auteur fictif qui vend de faux livres sur le site de vente américain. Il existe des centaines d’autres écrivains similaires.

Selon l’auteur, les faux écrivains ont la possibilité non seulement de publier de faux ouvrages sur Amazon, mais aussi d’ajouter de faux avis positifs sur leurs livres. Cela permet de propulser leurs ouvrages dans les classements, stimulant ainsi les ventes. Cependant, après un certain temps, les avis authentiques arrivent.

Les clients déçus expriment leur mécontentement et attribuent des notes et commentaires négatifs aux ouvrages.  Certains déclarent que ces livres sont truffés de fautes d’orthographe et remettent en question la fiabilité des évaluations. Lorsque les vrais avis affluent, l’ouvrage va descendre dans le classement et il sera retiré de la vente. Pourtant, il est souvent rapidement republié avec une nouvelle couverture et un nouveau titre.

Amazon fixe une limite de trois livres par jour

Lors de la publication d’un livre sur Amazon, les auteurs doivent déclarer s’il est généré par l’IA. Un simple clic sur « non » suffit pour le mettre en vente, sans vérification ultérieure de la part d’Amazon. Mais, pour lutter contre les abus, le géant du commerce en ligne a limité la publication à trois livres par jour.

Selon Ulrich Genisson, les faux livres portent préjudice à la fois aux vrais auteurs et aux lecteurs. Pour lutter contre cette concurrence déloyale de l’IA, un nouveau label va être lancé : « Création Humaine ». Ce label permet de garantir qu’un livre a bien été écrit un auteur humain.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *