Flexential débourse 2 milliards de dollars dans la construction de data centers écologiques

Lors d’un tour de table, Flexential a pu rassembler 2,1 milliards de dollars. Notons que le but de cette collecte de fonds est de booster son développement. L’argement réuni pourra ainsi être utilisé dans l’édification de data centers écologiques.

Grâce à ce financement massif, l’entreprise s’apprête à accélérer sa croissance en vue d’aligner celle-ci à la demande actuelle en matière de data centers. On soulignera que dans cette somme, 1,6 milliard de dollars résulterait d’une « obligation verte ». Cela traduit la nécessité de respecter certaines normes dans les data centers en cours. On rappelle que Flexential a su émerger en tant que fournisseur de la région. L’entreprise compte, à ce jour, plus de 275 000 mètres carrés et 38 data centers qui se répartissent sur 19 marchés au total.

Ainsi, ce financement sera majoritairement utilisé dans l’élaboration d’actifs durables. Il permettra à la société d’optimiser les coûts de prêt mais également de rehausser son profil de crédit. Quant aux nouveaux data centers, ils seront construits dans le but de satisfaire les besoins des marchés, qu’ils soient anciens ou nouveaux. Selon le PDG de Flexential, Christ Downie, cette première illustre l’importance de la transparence et de la durabilité dans la croissance sociale. Le capital épargné durant cette transaction servira ainsi à « prendre en charge l’évolution des besoins informatiques hybrides » des clients.

Les tendances affichées par cet accord Flexential

Cette année, on observe une croissance continue des opérateurs desservant hubs de données et data centers. Grâce au financement que l’on adosse aux actifs, les développeurs peuvent se servir de la réussite en location et investir dans d’autres capacités. Cela permet, entre autres, aux entreprises de bénéficier des taux d’emprunt réduits, et ce, grâce à la garantie des flux de trésorerie et des pools d’actifs.

On constate également que les bailleurs sont devenus plus investis. En effet, ils affichent plus de confiance aux acteurs dans le secteur de la colocation multi-locataires, et ce, que les clients soient des hyperscalers ou non. La finance durable dans les data centers semble ainsi être sur la bonne voie. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que ce gros financement est apparu en même temps que les accords de fusion acquisition que l’on estime à plus de 10 milliards de dollars cette année.

Des opérations entamées dans une optique « durable »

Ce qui distingue ce « financement » des précédents, c’est son aspect « durable ». En effet, il s’agit d’une « nouvelle frontière dans la lutte contre le changement climatique ». Cela amène les entreprises à être responsables dans les opérations qu’elles entreprennent. Pour Flexential, on soulignera en particulier ses notes vertes. Ces dernières aspirent à un « faible impact climatique dans les nouveaux data centers ainsi que ceux existants en vue d’améliorer leur efficacité ». L’entreprise s’est alors fixé comme but d’atteindre un PUE (efficacité d’utilisation de l’énergie) maximum de 1,4. En ce qui concerne l’eau, on vise également une consommation zéro dans le cadre du refroidissement.

Sources & crédits Source : datacenterfrontier - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest