Accueil > Cloud computing > Étude : les entreprises adoptent le Cloud, mais n’optimisent pas les coûts
cloud adoption cout

Étude : les entreprises adoptent le Cloud, mais n’optimisent pas les coûts

Flexera a publié une étude sur l’adoption du cloud par les entreprises en 2019. Résultat, les entreprises ont de plus en plus recours à ce type de service, mais n’optimisent pas assez les coûts.

Comme tous les ans, le gestionnaire de parcs IT Flexera réalise une étude sur l’état de l’art du Cloud. Justement, elle vient de publier son rapport Rightscale 2019. Résultat, 94 % des 786 professionnels de l’IT interrogés déclarent que leur entreprise utilise le Cloud. Les sociétés ont plus facilement adopté le Cloud Public (91%), tandis que près des trois quarts (72 %) d’entre elles passent par le mode privé.

D’ailleurs 84 % des entreprises adoptent une stratégie multicloud. La stratégie hybride séduit de plus en plus. En effet, le taux de croissance de ce phénomène était de 51 % en 2018. Il sera de 58 % en 2019. L’adoption de plusieurs cloud publics ou plusieurs instances privées est en légère baisse.

AWS, leader du Cloud suivi de près par Azure, selon Flexera

flexera cloud adoption

En termes d’adoption de cloud Public, AWS reste le fournisseur préféré des entreprises. Près de 61 % d’entre elles sont clientes de la filiale d’Amazon, soit 3 % de moins qu’en 2018. Un peu plus de la moitié des sondés (52 %) sont clients de Microsoft Azure, contre 45 % en 2018. Environ 19 % des interrogés ont adopté Google CP, soit une augmentation de 1 % par rapport à l’année dernière. VmWare, IBM, Oracle, et Alibaba connaissent eux aussi une croissance variant de 1 à 4 %.

Côté Cloud privé, VMware conserve sa position de leader. La moitié des entreprises utilisant la technologie VMware Sphere. 27 % d’entre eux préfère VMware vCloud Director pour construire leur nuage privé. OpenStack séduit 28 % des sondés et Microsoft System Center, 25 %.

Dans ce rapport, on apprend que la moitié des entreprises interrogées se tournent vers le cloud public et y investissent plus d’un million de dollars par an. Par ailleurs, les grands groupes prévoient de dépenser près de 24 % de plus dans le cloud public en 2019 qu’en 2018.

Un problème d’optimisation des coûts

cloud discount

Or, la plupart des entreprises ne profitent pas des prix les plus avantageux. Par exemple, moins de la moitié des clients d’AWS utilise AWS Reserved Instances. Pourtant, ce service offre des remises non négligeables aux utilisateurs qui réservent leur capacité de stockage sur une période de un à trois ans. Chez Microsoft, la même fonctionnalité est utilisée par seulement 23 % des clients. Enfin, seulement 10 % des clients de Google profitent de ces remises.

Pourtant, la réduction des coûts est l’une des priorités des répondants. Selon DataCenter Knowledge, c’est la troisième année consécutive que les entreprises répondent en majorité (64 %) que leur priorité numéro 1 est d’optimiser les dépenses. Environ 66 % des entreprises ont monté une équipe centrale pour la gestion des services Cloud Computing.

D’après Flexera, les entreprises sous-estiment les dépenses gaspillées dans le nuage informatique. Les entreprises estiment gaspiller 27 % de leur budget dans cette technologie, tandis que les auteurs du rapport ont mesuré 35 % de gaspillage pour 2019.

Après l’optimisation des coûts, les entreprises veulent majoritairement migré les charges de travail vers le cloud (58 %), puis accroître l’utilisation de containers (39 %) à égalité avec l’implantation d’une stratégie Cloud First. La cinquième initiative la plus populaire en 2019 est l’automatisation de la gouvernance du Cloud(35 %), suivi par la mise en place de meilleur rapport financier concernant les dépenses dans cette technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend